REFLEXION

ARRETE A LAGHOUAT : Accusé d’espionnage, un français risque la prison en Algérie !

Un ingénieur français travaillant dans une centrale électrique à Hassi R’mel, dans le sud du pays est accusé pour espionnage pour avoir filmé des sites économiques à l’aide d’un quadricoptère (petit hélicoptère), équipé d'une Caméra Espion.



Le Montois, Didier Vignaud, 44 ans, employé par le géant américain General Electric, un passionné d'archéologie et d'aéromodélisme, selon un média français, placé sous contrôle judiciaire depuis février dernier, et interdit de quiter le sol algérien pour une affaire d’espionnage, jugée le 7 juin dernier. Selon le journal  français, Sud Ouest, le 19 du mois en cours il a fait l’objet d’une addition par  la commission de sécurité de la Wilaya dans le cadre d'une procédure administrative, diligentée par le procureur général, témoigne-t-il au même journal. La commission sécuritaire, a confisqué son passeport et ses ordinateurs dans le cadre de l’enquête, le mobile de l’éspionnage n’est pas écarté, puisque le Français est soupçonné d’avoir utilisé une caméra numérique et un hélicoptère télécommandé, saisis,  lors de ses sorties de campagne  dans la région de Hassi Rmel (une région sécurisée par l’armée). La justice algérienne l’accuse d'avoir réalisé des prises de vue de sites économiquement sensibles, sans  autorisation officielle des douanes pour entrer sur le territoire algérien avec mon modèle réduit.Traduit devant la justice, le procureur  de la République près le tribunal de Laghouat a requis contre lui, le 7 juin dernier ,1 an de prison ferme, une amende de 10 000 euros, et bien sûr la confiscation de son matériel. Le jugement doit tomber ce dimanche.

Riad
Samedi 13 Juin 2015 - 17:57
Lu 1286 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+