REFLEXION

ARRESTATION DE DEUX FAUSSES SAGES FEMME A BOUMERDES: Elles promettaient aux étudiantes la restitution de leur virginité

La Cour criminelle d’Oran vient d’enrôler une affaire de kif traité d’une quantité de 2.61 quintaux remontant à l’année 2008.



ARRESTATION DE DEUX FAUSSES SAGES FEMME A BOUMERDES: Elles promettaient aux étudiantes la restitution de leur virginité
La brigade de recherche de la gendarmerie nationale de la wilaya de Boumerdes a procédé au courant de la semaine dernière au démantèlement d’un réseau national spécialisé dans l’escroquerie à l’encontre de jeunes filles universitaires en leur faisant des promesses sur la possibilité de leur restituer leur virginité perdue suite à une relation extraconjugale en échange de sommes importantes d’argent selon une source . Ce réseau est composé de deux femmes dont l’âge avoisine la cinquantaine. La brigade de recherche, selon la source, avait réussi cette opération suite à des informations reçues, sur la présence d’une bande qui sévissait auprès des étudiantes résident dans les campus universitaires éparpillés à travers la wilaya de Boumerdes, Alger et d’autres wilayas limitrophes. Les mises en causes se faisaient passer auprès des étudiantes comme étant des sages-femmes spécialisées dans la réparation de l’hymen moyennant une somme importante selon des critères appliqués pour chaque étudiante. Cependant les mises en cause après avoir reçu l’argent de la soi-disante opération, mais sans aucun résultat pour s’apercevoir par la suite qu’elles ont été bel et bien escroquées. Ce n’est qu’après plusieurs plaintes déposées par les victimes, que la brigade de recherche a entrepris des investigations ayant abouti à l’arrestation des deux fausses sages femmes à Boumerdes. Il s’agit des dénommées B.S.H âgée de 51 ans résident à Boumerdes, et A.S agée de 53 ans résident à Tiaret qui ont été prises sur le fait alors qu’elle se trouvaient à l’intérieur d’un local qu’elles utilisaient pour pratiquer leur sales besognes avec des instruments médicaux. Les deux prévenues après leur arrestation et la saisie du matériel médical, ont été présentées devant le procureur de la république, près le tribunal de Boumerdes qui les a écrouées en attendant leur jugement.

Raffik
Lundi 4 Janvier 2010 - 09:39
Lu 820 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+