REFLEXION

APRES UNE CAMPAGNE ELECTORALE REUSSIE : Bouteflika promet la paix et la stabilité

La campagne du candidat indépendant à la présidentielle du 17 avril 2014, Abdelaziz Bouteflika, a été marquée par un discours axé plus particulièrement sur la préservation des acquis liés à la paix, à la stabilité et au développement, ainsi que la nécessité de remettre le flambeau à la jeune génération qui aura la lourde responsabilité de participer à la gestion des affaires du pays dans les cinq prochaines années.



Durant les différents meetings populaires qu’il a animés à travers les wilayas du pays, au cours des trois semaines de la campagne, M. Abdelmalek Sellal, directeur de campagne du candidat Abdelaziz Bouteflika, n’a eu de cesse de réaffirmer que les trois mandats de ce dernier ont été couronnés de succès après une longue décennie de violence meurtrière qui a frappé l’Algérie. M. Sellal a martelé que grâce à la politique de réconciliation nationale dont Bouteflika était le principal artisan, l’Algérie a pu renouer avec la paix et la stabilité, relancé son économie et reconquis sa place dans le concert des nations. Il a affirmé que : "La stabilité du pays a été le principal acquis durant les trois mandats de Bouteflika et c’est cette stabilité que nous devons défendre, car il s’agit bel et bien d’un acte de souveraineté nationale sans lequel rien ne peut être entrepris". Dans la wilaya de Ghardaïa qui connait des échauffourées sporadiques entre des groupes de jeunes, M. Sellal a développé un discours basé sur la réconciliation, appelant à privilégier la voie du dialogue et de la concertation pour résoudre tous les problèmes posés. Il a promis devant les habitants de cette région, que si Bouteflika est réélu le 17 avril, le rétablissement de la paix et de la quiétude dans cette wilaya sera à la tête des priorités du nouveau gouvernement. Il a considéré qu’il  était inadmissible qu’en Algérie de 2014, de tels conflits persistent, soulignant que nous sommes tous des Algériens, unis par l’islam, l’arabité et l’amazighité, trois composantes de notre identité nationale et sur lesquelles nous n’accepterons aucun marchandage . Il a soutenu qu'avec le candidat Bouteflika, c’est la continuité de cette politique pour une Algérie stable, forte, démocratique et prospère qui est garantie. Cet acquis sera défendu jusqu’au bout, car il y va de notre avenir et de notre destin en tant qu’Algériens unis et solidaires, a-t-il insisté, rappelant que Bouteflika a toujours prôné une politique contre l’injustice, la marginalisation et l’exclusion. Construire un Etat moderne et démocratique Sur sa lancée, M. Sellal a énuméré les bienfaits de la politique prônée par Bouteflika qui a permis à l’Algérie de relancer son économie nationale et d’amorcer une nouvelle dynamique de croissance ayant touché tous les segments de développement. A ce titre, les universités qui ont été réalisées dans la quasi totalité des wilayas, ont été citées comme exemple de cet effort, ce qui a permis l’émergence d’une élite intellectuelle capable désormais de prendre le relais et de participer activement dans la gestion des affaires du pays. M. Sellal a, dans ce sens, mis en valeur l’importance accordée par le programme du candidat Bouteflika à la science et à la technologie, avec l’objectif de construire une économie basée sur la connaissance et le savoir. La construction d’un état moderne et démocratique devant garantir les droits et les libertés de tous les Algériens, est l’autre point sur lequel a focalisé Abdelmalek Sellal qui n’a pas manqué d’appeler les citoyens à adhérer à ce projet ambitieux et prometteur. Le candidat Abdelaziz Bouteflika s’est engagé, à ce titre, par la voix de son directeur de campagne, à instaurer une nouvelle République  au sein de laquelle toutes les formes liées à l’injustice, à l’exclusion, à la bureaucratie et à la corruption «seront bannies à jamais .Il a expliqué aux citoyens qu’il a rencontrés lors de ses meetings, que Bouteflika «s’est sacrifié, depuis son jeune âge, pour l’Algérie» et que «son souhait le plus cher aujourd’hui, est de concrétiser le projet d’un Etat démocratique qui répond aux aspirations de tous les Algériens. Cela se fera à travers la révision de la Constitution qui doit consolider la démocratie en Algérie et consacrer, de manière définitive, les fondements d’un Etat de droit. D’autre part, l’engagement pour davantage d’investissements dans les secteurs porteurs comme l’agriculture, l’industrie, le tourisme et bien d’autres a été réaffirmé par Sellal qui a mis l’accent également sur la lutte contre le chômage et la création d’emploi dans le cadre des mécanismes de l’ANSEJ et de la CNAC. Par ailleurs, M. Sellal s’est focalisé sur l’importance de constituer un front intérieur fort, solidaire et homogène  se veut une exigence pour faire face aux tentatives de déstabilisation visant la stabilité de l’Algérie et son unité nationale. C’est pourquoi, le scrutin du 17 avril prochain est perçu par la direction de campagne du candidat Bouteflika comme un «rendez vous décisif pour l’avenir de la démocratie en Algérie. De ce fait, les citoyens sont appelés à une forte mobilisation pour être à la hauteur de cet événement et démontrer ainsi au monde entier que l’Algérie est forte et que son peuple est plus que jamais uni en votant massivement pour Abdelaziz Bouteflika, l'unique candidat a pouvoir mener l’Algérie vers son émergence en qualité de pays fort, parmi les nations fortes et développées.

L.AMMAR
Mercredi 16 Avril 2014 - 12:28
Lu 504 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+