REFLEXION

APRES PLUS DE 20 JOURS DE CALME DURANT CE MOIS DE RAMADAN : Mostaganem renoue de nouveau avec la délinquance

Est-ce un relâchement un tant soit peu des services concernés dans le domaine de la sécurité ou c’est la délinquance qui était en veilleuse telle les cendres d’un feu qui à la moindre étincelle peuvent être ravivées et jaillir de plus belles.



La population Mostaganémoise qui durant tout ce mois de Ramadan a vécu dans la sérénité et le calme sans être inquiétée, même rassurée par le dispositif sécuritaire mis en place par les pouvoirs publics à savoir  que durant vingt jours, aucun incident majeur n’est survenu durant toute cette période et fiers de nos services de sécurité et à leur tête le chef de sureté de wilaya qui mis en place un dispositif sécuritaire des plus fiables au point où les citoyens de la ville ont salué les responsables de leur avoir au moins pour ce mois de ramadan assuré un ramadan des plus sereins et des plus calmes  poussant les citoyens à croire comme fer que la délinquance et la violence qui étaient auparavant des années durant entachées par le crime, le vol et les agressions éradiquées à jamais. Malheureusement c’était sans compter sur ces malfrats et délinquants dormants qui sortirent de leur soit disant  léthargie pour réveiller les mostaganémois de leur rêve  et les mettre devant la triste réalité. C’’est durant ce jeudi passé qui a été marqué par deux évènements malheureusement.  Aux environs de dix(10) heures du matin que le premier incident a eu lieu à la rue Berrais Abderrahmane où  dans une course poursuite l’un des deux antagonistes    poursuivait l’autre ,muni d’un coutelas( bouchia) dans l’intention de l’achever. Car après que la dispute s’est déclenchée aux alentours du souk d’Ain Sefra  pour la simple raison selon les badauds qui étaient sur place que la victime avait agressé auparavant le frère de l’agresseur pour une question de place. Après une prise de becs, la situation a dégénéré.  Du fait que ces malfrats sont imprévisibles, le frère de l’enfant agressé retira un coutelas et commença à lacérer son adversaire et lui porta un coup à la main, puis au niveau du flanc. Après quoi, dans une colère indescriptible,  le poursuivra jusqu’à la rue Berrais Abderrahmane où la victime s’engouffra dans un magasin d’habillement qui grouillait de clients (femmes, hommes et enfants) faisant leurs emplettes pour l’Aid El fitr alors que son agresseur fit irruption lui aussi pour l’achever et c’est là qu’une panique effroyable s’est emparée de tout le monde et ce n’est qu’après plus d’une demi-heure où la mort guettait tout le monde et ce n’est que grâce à l’intervention des  passants ainsi que des jeunes du quartier qu’ils purent les faire sortir. Par la grâce de Dieu, tous les clients ainsi que le propriétaire du magasin sont sortis sains  et saufs. Dans le même contexte, et cette fois ci  tous près de la place de l’hôpital Che Guevara, un deuxième incident s’est produit durant l’après-midi de la même journée de jeudi, un adulte qui était suivi à son insu selon certains citoyens  par des voleurs qui l’ont délesté d’une somme très importante (70 millions de centimes) selon les propos recueillis sur plusieurs citoyens. Sauf que cette  fois ci les jeunes du quartier présents sur les lieux qui dès qu’ils ont entendu les cris de ce pauvre infortuné, se mirent à leur poursuite  en réussissant à  les appréhender.  L’argent  volé fut récupéré et rendu à son propriétaire et les malfrats remis à la police et tout rentra dans l’ordre. Il y a lieu de signaler à ce propos que notre belle jeunesse est toujours imprégnée  des bonnes valeurs et que l’on peut encore investir dessus

Adel
Samedi 26 Juillet 2014 - 12:17
Lu 331 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+