REFLEXION

APRES MOSTAGANEM, DES ENQUETES A TISEMSILT ET ORAN: Les affaires religieuses au cœur de plusieurs scandales

Deux autres affaires viennent éclabousser le très honorable et respectable secteur des affaires religieuses des wilayas de Tissemsilt et d’Oran, après celle qui a touché certains biens Waqfs dans la wilaya de Mostaganem, loués à un médecin pour l’ouverture d’un cabinet médical, rapportée par Réflexion dans son édition du jeudi 14 avril 2011.



APRES MOSTAGANEM, DES ENQUETES A TISEMSILT ET ORAN: Les affaires religieuses  au cœur de plusieurs scandales
TISSEMSILT:
La police enquête sur la destination des subventions allouées aux mosquées:

La police judiciaire relevant de la sûreté de wilaya de Tissemsilt, vient d’ouvrir une enquête, croit-on savoir, sur la destination de plusieurs subventions allouées par l’Etat au profit des mosquées. Plusieurs responsables administratifs et imams défilent actuellement dans les locaux de la police judiciaire pour répondre aux questions des enquêteurs. En effet, nous venons d’apprendre, d’une source sûre, que les services de la police de Tissemsilt ont ouvert une enquête au niveau de la direction des affaires religieuses de sur une affaire ayant trait aux décisions de subventions de l’Etat au profit des mosquées de la wilaya datant de l’année 2008. La même source affirme que l’enquête qui a déjà touché plusieurs fonctionnaires de cette direction s’élargira dans les jours à venir à l’ensemble des imams et autres fonctionnaires au niveau des mosquées. La même source avance que la problématique dans cette affaire réside dans le procédé administratif qui permet le retrait de ces subventions, d’où plusieurs interrogations se sont posées sur la destination de ces subventions. Certaines indiscrétions avancent déjà un montant de plusieurs milliards de centimes que l’enquête va certainement déterminer avec exactitude dans les jours à venir.

ORAN:
Une commission poursuit son enquête à Bir-El-Djir:
Après que le litige a prit de l’ampleur, la commission chargée par la daïra d’enquêter sur cette affaire, poursuit son enquête et ce, pour mettre une bonne fois pour toute un terme à ce conflit qui oppose la commission religieuse chargée de construire une mosquée, à un promoteur désireux de construire sur le même terrain, un centre commercial. Cette commission a été dépêchée suite aux incessantes correspondances adressées par le directeur des affaires religieuses au wali d’Oran. En ce qui concerne ce litige foncier, les détails de l’affaire indiquent que la commission religieuse chargée de la construction d’une mosquée sur cette assiette, a bénéficié d’un contrat administratif délivré par la commune de Bir El Djir et paru à la division foncière de la même commune en date du 16 février 1994 et dont nos correspondants ont reçu une copie. Un contrat délivré avec un permis de construire pour la réalisation d’une mosquée. Or, et plus précisément en 1997, un promoteur s’est présenté en possession d’un contrat d’achat établi entre lui et l’agence foncière d’Es Sénia, lui donnant le droit d’exploiter la même assiette et ce, pour y construire un centre commercial. Cependant, l’ancien wali d’Oran est intervenu en 2002 pour arrêter la réalisation du projet du centre commercial et ce, suite à des correspondances adressées par le directeur des affaires religieuses à son encontre. Sachant que deux autres promoteurs se sont intéressés à ce foncier, mais ils ont vite abandonné le projet dès la connaissance du litige en question ; toutefois un troisième promoteur a récupéré le projet et revendique toujours son droit dans l’exploitation de ce foncier. Mais selon le président de la commission religieuse, l’assiette qui a été délivrée au promoteur par l’agence foncière d’Es Sénia porte le numéro 429 et non pas 417. D’autre part, une source au service des réserves foncières indiquera que l’affaire ce résume dans le fait que le promoteur en question possède un acte de propriété pour le lot numéro 429, sauf que des habitations en plus d’une route ont été construites au niveau de ce dernier, ce qui a poussé ladite agence foncière à lui délivrer le lot 417.

A.Ould El Hadri et M.Belkaïd
Dimanche 17 Avril 2011 - 12:00
Lu 812 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+