REFLEXION

APRES LES FREQUENTES COUPURES D’ELECTRICITE : La souffrance des habitants de Kristel continue

Kristel est un village portuaire, situé sur la côte méditerranéenne à 26 km d’Oran-est, comptant une population de plus de 3.000 habitants. Kristel, cette agglomération située en bordure des villes d’Oran et d’Arzew, relève administrativement de la commune de Gdyel.



Ainsi, les habitants n’en finissent pas de subir tous les désagréments liés aux chutes de tension et aux dommages qu’elles induisent sur leurs appareils électroménagers. Ce problème est durement ressenti par la population locale de Kristel, notamment en cette période hivernale où les foyers plongent dans l’obscurité à la moindre tempête.  C’est le cas de Kristel où la tension est montée d’un cran ces derniers jours, à cause de ce problème. L’alimentation du quartier en cette énergie a été interrompue depuis plus d’une quinzaine de jours et n’a pas été rétablie à ce jour, ce qui a provoqué la colère des habitants. «Nous avons ras-le-bol de ces coupures qui sont devenues monnaie courante. Mais les responsables de la Sonelgaz restent impassibles, comme si de rien n’était» fulmine Smaïn, un père de famille qui réclame une solution définitive à ce problème.  Une pétition a été faite en ce sens par les citoyens de Kristel, pour protester contre les longues coupures d’électricité devenues récurrentes (notre journal détient une copie). «On n’a pas d’électricité depuis plus de 15 jours» affirme ce jeune homme. Ce dernier ne cesse de crier devant les passants. «Venez! Venez voir chez moi le frigo qui ne marche plus et tous ces aliments qu’on va jeter. Venez!», tonne-t-il. Certains commerçants ont baissé rideau. «Comment travailler sans électricité?» lance un boulanger. Les coupures d’électricité se font de plus en plus fréquentes et les habitants en ressentent quotidiennement les répercussions, notamment en cette saison hivernale.  Ne pas se chauffer et le manque d’éclairage sont des situations qui empoisonnent le quotidien des habitants de Kristel. Les pannes d’électricité, peuvent être aussi longues qu’imprévisibles où les citoyens ne cessent de crier leur désarroi. Le problème irrite tout le monde dans cette agglomération, certains, en ont fait les frais de par les dommages causés à leurs fours et réfrigérateurs, conséquences des courts-circuits et des chutes de tension. Ces coupures sont dues, selon certains, à l’augmentation de la consommation de cette énergie et à l’absence de transformateurs en mesure de répondre à cette forte demande, notamment en hiver. Enfin, les citoyens lancent un appel aux autorités locales pour se pencher sur leur problème afin d’y trouver une solution. 
 

Medjadji H
Dimanche 10 Mars 2013 - 08:46
Lu 172 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+