REFLEXION

APRES LA PUBLICATION DE SON INTERVIEW DANS REFLEXION : Pluie de messages de félicitations au wali de Mostaganem

Depuis la publication de l’interview de monsieur le wali de la wilaya de Mostaganem dans le journal Réflexion, des centaines de messages de soutien, de félicitations, d’encouragement, dénonciations et de propositions inondent la page Facebook de notre journal. Tous convaincus que le nouveau wali est sincère dans ses dires et qui est la personne tant attendue pour nettoyer Mostaganem de son mal de corruption qui a gangrené son administration et qu’il ira jusqu’au bout pour sortir la wilaya de son isolement.



Parmi les dizaines de messages qui nous sont parvenus, hier après-midi, nous avons cru important de publier certains messages qui dans leurs contenus résument la majorité des contenus des messages : Monsieur Djillali Haoua , un cadre à la retraite , satisfait de la vision du wali, il écrit : ‘’En premier lieu ma profonde révérence à Monsieur le Wali de Mostaganem pour l'interview publiée ce jour 05/09/2015 dans Réflexion, où j'ai décelé en lisant (entre les lignes) un message très important empreint d'un état d'esprit de calcul des probabilités et des improbabilités émanant d'un état d'esprit très méticuleux ne laissant rien au hasard propre aux architectes qui prennent à cœur leur art qu'ils ont légué en vestige pour l'humanité, et ce que j'ai apprécié "je ne regarde jamais en arrière" et "je suis un rebelle". A partir de ce constat, j'ai une confiance aveugle en "cet Imam El Mehdi des temps modernes" qui rétablira le respect à ces 40 "Aâmama khadra (mausolées) de la wilaya ‘’ incha allah". Il n'est pas étonnant que les commentaires des sangsues "El Aâlag " de la pièce du chahid Abdelkader Alloula ont rétréci comme une peau de chagrin.’’ D’autres,  ils n’ont  pas eu froid au cœur pour dire au wali tout haut ce que les autres pensent tout bas. Par jalousie, dans l’intérêt de la wilaya, ils alertent le wali sur ‘’les chiatas qui mangent à la table de tous les walis et les maudissent à leur départ ‘’, ces personnes  selon certains messages,  ne cessent de nuire à la réputation d’honnêtes citoyens au profit de leurs intérêts et ils sont en majorité derrière le ‘’chaos’’ du développement à Mostaganem ‘’. Parmi ces lecteurs qui partagent la même idée, monsieur Malika Mohamed qui écrit dans son message : ‘’ Je vous souhaite beaucoup de courage Mr le Wali, mais faites attention au Chiata car ils sont nombreux à Mostaganem.’’La troisième catégorie de messages, c’est les dénonciateurs, qui interpellent le wali pour enquêter sur certains scandales qui défigurent l’image de la wilaya et continuent à bouffer l’argent du contribuable. Parmi ceux-là, monsieur Yahia, qui invite le wali à voir le cas d’une institution de l’Etat transformée en écurie animale, il écrit : ‘’ Monsieur le wali, je vous informe qu’à Stidia plage,  il y a un centre de colonie de vacances occupé par une citoyenne qui a bénéficié d’un logement RHP en 2011 et au su et vu des autorités locales, elle a transformé l’ex pavillon (réfectoire) en écurie pour ses 30 chèvres et d’autres animaux.Ainsi, Réflexion, lui aussi sera à l’écoute des citoyens et toutes leurs doléances seront publiées. Un devoir pour nous d’informer le wali et les lecteurs sur tout ce qui passe dans la wilaya. C’est une obligation pour satisfaire notre fidèle lectorat

 

Riad
Dimanche 6 Septembre 2015 - 18:01
Lu 553 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+