REFLEXION

APRES LA PROPAGATION DE L’ABATTAGE CLANDESTIN : L’inspection vétérinaire impute la responsabilité aux maires ! L’Inspection vétérinaire relevant de la Direction des services agricoles a adressé, dernièrement, des instructions aux P/APC des Communes

L’Inspection vétérinaire relevant de la Direction des services agricoles a adressé, dernièrement, des instructions aux P/APC des Communes d’Oran en vue de procéder à l’élimination du phénomène de l'abattage illégal qui a connu récemment une propagation importante, devenue la principale menace pour la santé des consommateurs, a rapporté le quotidien ‘’El Djoumhouria’’.



Selon une source de l'inspection vétérinaire, ce n’est pas la première fois où des instructions ont été adressées aux communes afin de prendre des mesures fermes pour lutter contre ce phénomène, et que ces dernières n’ont pas pris les choses au sérieux, ce qui a accentué l'exercice de cette activité illégale d’où elles sont pointées du doigt  comme étant responsables dans la propagation des maladies causées par la saleté à la suite de l'abattage illégal, qui est devenu un atout important pour les commerçants de viande,  transférée en retour, en un refuge pour les pauvres et les citoyens modestes qui croient en leurs prix abordables. L’inspection vétérinaire  a annoncé que ces correspondances adressées par ce corps aux différents présidents des communes d’Oran concernent des instructions pour prendre les mesures nécessaires afin de réglementer le marché de la viande et ce par la programmation de projets spéciaux pour la réalisation d'espaces pour la vente, notamment des marchés de proximité en particulier dans les régions qui connaissent une hausse de la vente illégale connue pour ce produit, expliquant que la santé et la sécurité du citoyen sont garanties en premier lieu par les Maires, principalement dans la vente illégale des différents  types de viandes. Pour rappel, l’Inspection vétérinaire a entrepris ces derniers jours  l'initiative d'organiser des campagnes de sensibilisation à travers diverses exploitations et ce pour informer les éleveurs sur les nouvelles mesures incitatives approuvées par le ministère de tutelle, notamment en ce qui concerne l'octroi d’aide à la santé aux éleveurs de bovins et les développements initiés par le ministère de tutelle en charge afin de motiver les éleveurs sur la surveillance médicale.

Touffik
Samedi 12 Décembre 2015 - 17:07
Lu 137 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+