REFLEXION

APRES LA HAUSSE DES PRIX : Adrar à l’heure des constructions !



Si auparavant la wilaya d’Adrar se targuait d’avoir les prix les plus bas pour l’acquisition d’un terrain, aujourd’hui il en est tout autrement. L’éclatement de la cellule familiale pousse les jeunes mariés à aller chercher ailleurs soit par la construction d’un logement, encore faudrait-il en avoir les moyens, soit par le biais de l’OPGI en vue d’une location vente. Cependant, au niveau des Ksour, le prix du mètre carré pour un terrain varie entre 1000 à 1500 voire 2000 DA. Au niveau de la ville d’Adrar le prix atteint des sommes faramineuses, voire de 5000 à 10.000 DA le M2. Selon l’emplacement du lot en question. Les matériaux de construction connaissent une flambée particulière : Le sac de ciment est cédé entre 500 et 750 DA, le quintal de rond à béton de diamètre 6 à 8.400 DA, et de diamètre 12 à 6.200 DA. Au niveau de l’ERCO, le sac de ciment est vendu à 340 DA. Du jamais vu ! Une chose est sûre, la disponibilité de tous ces matériaux mais le fossé se situe entre l’offre et la demande. Mais on est coincé, on n’a guère le choix et il faut foncer, quitte à faire passer toutes ses économies. Un quotidien qui demeure telle l’épée de Damoclès sur la tête de ces nouveaux constructeurs qui en pâtissent pour le moment en attendant des jours meilleurs.

M.Chérif
Samedi 21 Mai 2011 - 11:39
Lu 371 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+