REFLEXION

APRES LA DECOUVERTE DE 800 PANIERS CACHES DANS UNE CLASSE : La police enquête sur le couffin de la misère à Saida



APRES LA DECOUVERTE DE 800 PANIERS CACHES DANS UNE CLASSE : La police enquête sur le couffin de la misère à Saida
Les éléments de l’inspection des renseignements généraux (I.R.G) de la sûreté de la wilaya de Saida ont ouvert avant-hier une enquête judiciaire sur la distribution du panier du ramadan dont le commun des mortels dans la ville des eaux n’hésite pas de le qualifier de «couffin de la misère » à cause de son contenu et contenant qui sentent le désempli, le népotisme et l’injustice, a-t-on appris de source concordante. En effet, les éléments de l’I.R.G ont découvert dans une des classes d’un C.E.M dans le quartier défavorisé de Boukhors à Saida pas moins de 800 paniers qui étaient cachés au nez du pauvre et indigent citoyen en quête durant le mois sacré du carême d’un bout de pain. Ainsi, la police aurait entendu pas moins de cinq individus qui sont employés dans la commune de Saida et dans des structures de bienfaisance sachant que les paniers ont tous été saisis. Rappelons que la commune de Saida avait dégagé la somme d’un (01) milliard de centimes pour venir soi disant au secours des personnes démunies. Néanmoins , la réalité était toute autre pendant le mois du jeûne puisque nombreux sont les citoyens et citoyennes qui ont jeté leurs damnations sur les élus et responsables devant telle ou telle mosquée, boucherie et différents magasins alors qu’ils faisaient la manche avec leurs progénitures. Pis encore, ces citoyens désabusés sont arrivés même à crier leur révolte devant ces injustices par des moyens violents comme ce fut le cas dans la commune déshéritée de Moulay Larbi ou les citoyens ont carrément fermé le siège de la Mairie au nez des irresponsables élus. A noter que la wilaya de Saida compte toujours 32.000 personnes nécessiteuses selon des statistiques qui datent depuis des années nonobstant la fermeture l’une après l’autre des usines et la compression des effectifs des travailleurs. En tout état de cause, ce scandale des paniers dissimulés fera certainement tomber des têtes durant l’enquête car certaines mauvaises langues parlent déjà de leurs ventes par ces personnes incriminées à des commerçants véreux.

Kada Bilal
Mardi 14 Septembre 2010 - 00:01
Lu 375 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+