REFLEXION

APRES L’ATTAQUE A MAIN ARMEE CONTRE LES UMC : De nouvelles mesures sécuritaires prises



APRES L’ATTAQUE A MAIN ARMEE CONTRE LES UMC : De nouvelles mesures sécuritaires prises
Dans la nuit du jeudi dernier, vers minuit, après que l’ambulance de l’établissement de rééducation de Sidi Othmane, ait évacué un détenu, vers les UMC de Tigditt, un groupe armé d’armes blanches, qui avait été informé que ce dernier devait être évacué aux urgences, s’est attaqué au poste de contrôle, se trouvant juste à l’entrée des UMC. Cette action visait à faire évader le prisonnier en question, mais s’est heurté aux services de sécurité qui n’ont pas hésité a tiré des coups de feu en l’air, en guise de sommation, ce qui a permis de repousser l’attaque qui s’est soldée par la fuite du groupe. Selon les dernières informations recueillies, un policier a été blessé, quatre individus appartenant au groupe ont été appréhendés, en ce qui concerne le détenu, celui-ci est toujours aux UMC, sous bonne garde. Selon la même source, le détenu pourrait avoir un lien direct avec ces agresseurs. Il est à noter, que c’est la première fois qu’un groupe s’aventure dans une « mission » pareille. Dans le même contexte, le journal « Réflexion » a interviewé le Directeur de la santé publique(DSP), pour les mesures prises contre de tels actes à l’avenir, selon le DSP une réunion sécuritaire s’est déroulée hier, où des instructions importantes ont été prises, telles que la création d’un nouveau poste de police à l’intérieur même des UMC, qui sera renforcé par un personnel qualifié et doté d’un matériel performant. Dans ce même sillage, il a été décidé l’installation de lignes téléphoniques spécialisées, qui relieront les UMC aux services de sécurité. D’autres mesures seront prises dans le cadre du renforcement sécuritaire, à savoir : la condamnation de la porte arrière des UMC, renforcement des agents de sécurité et la sensibilisation du personnel. Pour rappel, l’ex DSP aurait commis une erreur d’appréciation, en refusant la mise en place d’un poste de police à l’intérieur même des UMC, après que le directeur de la sûreté de wilaya, l’a installé à l’extérieur. Cette négligence a failli être à l’origine d’un drame.

R.Belhabiri
Samedi 20 Novembre 2010 - 22:01
Lu 980 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+