REFLEXION

APRES FERHAT MEHENNI : Ali Belhadj se met au service des renseignements marocains



APRES FERHAT MEHENNI : Ali Belhadj se met au service des renseignements marocains
Après Ferhat Mehenni, c’est au tour d’Ali Belhadj d’être enrôlé par les services du renseignement marocain. Apparemment nos frères de l’Ouest, tout semble leur réussir avec les ‘’Apparatchiks des temps modernes’’, traitres, rémunérés sur l’tat des « collabos ». Qu’il s’agit d’islamistes ou d’Athées, les alliances contre nature ont le privilège de servir l’ennemi et pour cela les services marocains ne lésinent pas sur les moyens notamment financiers. Pour eux le jeu vaut la chandelle. Prenant le parti du Maroc, le n°2 du FIS dissous accuse, les autorités militaires et civils algériennes d’être derrière les tueries de la décennie noire, inventant ainsi plusieurs chiffres et créant la suspicion. Le paradoxe est tel qu’il y a lieu de s’interroger sur les tenants et les aboutissants de telles accusations lancées contre son pays par un homme qui a fait ses preuves dans un passé récent dans l’effusion de sang et qui a été parmi les instigateurs de la grave tragédie qui a failli faire basculer toute la nation dans une guerre civile meurtrière. S’attendre, à ce que l’ennemi de l’extérieur vous poignarde dans le dos et venant du Maroc c’est une tout autre question mais utiliser des nationaux, opposants soient-ils, cela ressort de la haute trahison. Ali Belhadj en s’attaquant à l’Algérie par le biais du Maroc, semble oublier toutes les horreurs commises par les hordes sauvages et sanguinaires qui ont été à l’origine des massacres de milliers de personnes innocentes et qui ont payé le prix fort. Il semble qu’il n’a pas encore compris que l’ère du FIS dissout est bel est bien terminée. Aujourd’hui il se met au service du royaume Chérifien dans le but de déverser son venin, après avoir été derrière les massacres et la décennie noire qui s’est abattue sur le pays, oubliant tous les innocents qui ont été massacrés sous couverture de l’islamisme fanatique et aveugle. En effet, nuire à l’Algérie est devenu le leitmotiv de l’ambition de ce fanatique, se prêtant au jeux d’un autre pays, comme il a été rapporté par le journal marocain Al-Massae dans son édition du 25/11/2010 reprise sur son site internet du 26/11/2010, où le n°2 du FIS dissous dans un communiqué lance de graves accusations contre l’Algérie. Crimes sanguinaires, trafics en tous genre, passant par les atteintes à la personnalité et au déshonneur de nombreuses algériennes, une décennie où les horreurs ont constitué le leitmotiv quotidien des hordes sanguinaires sous la houlette d’Ali Belhadj, qui ont semé la terreur au sein des populations rurales qui ont déserté l’Algérie profonde d’où le chaos qui a été évité de justesse et ce grâce à l’institution militaire, qui a avorté tous les desseins machiavéliques de son parti. Elle aura accompli sa mission, avec l’aide des enfants sincères de l’Algérie, dans un contexte difficile. Donc ces élucubrations relèvent d’un parti pris et du machiavélisme, d’un homme aux abois et que le peuple à rejeter, pour ses implications dans les crimes. Aujourd’hui il veut redorer son blason, pour devenir le porte parole d’un pays qui se débat dans l’incertitude et qui cherche à conquérir par la force, le Sahara occidental, pour être dans les petits papiers du souverain marocain et faire endosser l’échec de celui-ci par notre institution militaire, qui n’a heureusement de compte à rendre à personne. il y a lieu de lui rafraîchir la mémoire sur tous les crimes commis au nom de l’islam contre tous ceux qui n’ont pas voulu adhérer à la politique de la terre brulée. Aujourd’hui, on permet à ce sanguinaire, une tribune à partir du Royaume Chérifien lui permettant de s’attaquer aux constances et aux valeurs de la nation Algérienne, Cette alliance contre-nature, sert à alimenter une polémique sans fondements contre notre pays. La grandeur de l’Algérie n’a pas de prix et ce ne sont pas les services de sa Majesté et ses relais de traîtres qui auront raison de cette grandeur connue et reconnue à travers le monde.

Benyahia Aek
Samedi 27 Novembre 2010 - 23:01
Lu 4012 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+