REFLEXION

APC DE MOSTAGANEM : Un riche programme destiné aux populations des douars Amarna et Aizeb

Suite aux multiples sollicitations de habitants des douars d’Amarna et Aizeb, ‘’les oubliés de Mostaganem’’, le P/APC de Mostaganem, en l’occurrence M.Abdelhamid Smain, n’a pas manqué d’ordonner au délégué et membre élu de l’APC, chargé du suivi de ces deux localités, M.Beldjilani Mohamed, de se déplacer sur les lieux, afin de recenser tous les doléances des citoyens.



Le premier constat fait le P/APC démontre réellement la mauvaise prise en charge, des préoccupations, des citoyens.  A cet effet, une opération visant à bonifier le cadre de vie des habitants a été menée dans de meilleurs conditions, afin de mettre au profit des citoyens de Amarna et Aizeb les commodités nécessaires ayant trait au raccordement de leur demeure au réseau de gaz de ville, l’éclairage public qui reste insuffisant, le réseau d’assainissement, le revêtement des routes, le raccordement de la ligne téléphonique (Fix et internet), le transport. Ainsi, en dépit de leur situation géographique par rapport au chef-lieu et le chemin de wilaya CW N112 qui les traverse, ces localités semblent être loin d’abriter un quelconque projet au profit de la population juvénile à l’exemple d’une bibliothèque, d’un centre culturel, des aires de jeux pour enfants ou des espaces verts. Par ailleurs, tous les besoins ont été exposés par les citoyens et les associations lors de la rencontre organisée durant cette visite, au niveau de l’annexe de l’APC du douar Aizeb. Après avoir pris connaissance de toutes les insuffisances liées à l’amélioration du cadre de vie des citoyens, le délégué M.Beldjilani Mohamed, n’a pas manqué de demander à la population de l’aider dans sa mission et à opérer une grande lessive pour que ces deux douars reprennent goût à la vie et les citoyens renouent avec les bonnes pratiques environnementales et les bonnes mœurs de la vie communautaire. Ce geste combien significatif a été comme un déclic qui a donné un élan de solidarité ayant adhéré les bonnes intentions et les belles initiatives qui n’attendaient que ces occasions pour faire preuve de bonne volonté de leur part à l’égard de leurs douars. Toutes les carences enregistrées dans son agenda ont été exposées lors d’une assemblée générale tenue au siège de l’APC, sous la présidence du P/APC, dans le but de mettre un terme à cette situation fort pénalisante. L’assemblée a décidé d’inscrire par priorité plusieurs projets recensés dans le programme du BP 2016 ; tel que la réfection et l’élargissement des routes, qualifiées très étroites et amputées de plusieurs endroits jalonnés de nombreux nids de poule. Aussi, le renforcement en poteaux de l’éclairage public qui est actuellement médiocre et qui a été à l’origine de plusieurs accidents sur le CW11, reliant cette voie côtière jusqu’au douar Amarna soit une distance de 3,5 km. Egalement, l’aménagement du stade et la pose du tarton de quatrième génération. Le projet du gaz de ville, celui-ci, revient à la direction de la Sonelgaz, une correspondance a été adressée en ce sens aux services compétents pour une étude. Au sujet du centre culturel, les aires de jeux et les espaces verts, ces projets ont été maintenus et inscrits dans l’exercice du BP 2016. A noter que, durant cette assemblée, plusieurs autres projets touchant d’autres secteurs ont été pris en considération, comme le transport et la santé. A cette occasion, une journée de volontariat a été programmée pour le douar Aizeb, dirigée par M.Beldjilani Mohamed, en collaboration avec le service technique de l’APC de Mostaganem. Tous les moyens humains et matériels ont été engagés ; des tonnes de détritus ont été enlevés et jetés. Parallèlement  à l’action de volontariat, des bacs à ordures galvanisés ont été déposés dans chaque coins des deux douars, offerts par l’APC de Mostaganem. Un camion benne-tasseuse a été mis, aussi, à leur disposition pour le ramassage des ordures ménagères 3 fois par semaine ainsi que  la réhabilitation de l’éclairage public et le remplacement des lampes grillées. Dans ce même contexte, une autre journée de volontariat a été ouverte au douar Amarna, à laquelle nous avons assisté.  À cette occasion, le délégué chargé des deux douars a invité la population et les comités à faire preuve de vigilance afin de mettre un terme à la prolifération du ‘’laisser-aller’’. En conclusion, les citoyens demandent l’ouverture dans l’immédiat du bureau de Poste qui demeure toujours fermé depuis sa réalisation, et cela depuis plus de 3 ans, comme ils exigent l’affectation d’un chirurgien-dentiste dans les centres de santés Aizeb et Amarna.

Tayeb Bey Abdelkader
Dimanche 17 Avril 2016 - 18:28
Lu 260 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+