REFLEXION

APC DE MOSTAGANEM : Quand un éx-élu parle de dévelopement et oublie ses casseroles ?

Alors qu’il était lui-même impliqué jusqu’au cou dans des achats douteux de jets d’eau , de carrelage et de peinture et la fameuse facture de 400 millions de cts de pièces détachées durant l’ancien mandat de l’APC entre 1997 -2003 , cet ex-élu qui s’est reconverti en un fameux « reporter » tente de blanchir les scandales de la commune de Mostaganem , dans le but de ‘’brouiller les pistes des enquêteurs ‘’ de crainte que l’enquête (en cours) de la police économique, s’étend sur les dernières années , d’où notre cher et ‘’beau’’ pseudo-journaliste était vice président de la dite APC .



Mais, les documents (factures, bons de commande, bons de livraison, et autres) qui sont en notre procession, confirment l’implication de ce dernier dans des achats douteux et engraissés, ainsi que  son contrat d’accord avec un commerçant actuellement en fuite- (recherché par Interpol pour différents délits)-,  pour l’achat de pièces détachées périmées pour véhicules lourds et légers à la somme de quatre millions de dinars. Blâmé et menacé par l’ex-maire d’introduire une affaire en justice, la peur au ventre, ce fameux ex-vice président, pris  les devants pour proposer sa démission et s’éloigner des ‘’ feux politiques’’. Mais il revient aujourd’hui habillé en costume de ‘’pigiste’’, qui dissimule les formes de son corps entaillé par le poids de la magouille en prenant le risque de foutre son nez dans la gestion de la commune , croyant que le monde l’a oublié et oublié ses scandales de gestion. En feuilletant au hasard, un petit journal régional, je suis tombé sur un splendide article signé par ce fameux élu. Aux premières lignes de son ‘’chiffon’’, je croyais qu’il parlait d’une autre ville, vu les belles retouches faites par le rédacteur de l’article pour maquiller les saletés  sur les ruelles de la ville et  les travaux bâclés des projets surestimés. ‘’Ainsi les comptes  reflètent sciemment  l’élan urbanistique qui a été donné à la ville. Des espaces verts, des aménagements, de l’embellissement, du ‘’paysagisme’’, de la voirie jusqu’au mobilier urbain, (…), a écrit cet ex-élu. Avant d’ajouter, ‘’  Nous remarquons aujourd’hui à Mostaganem beaucoup de matériel nouveau. Des balayeuses automatiques, des traceuses de matérialisation horizontale. A l’APC de Mostaganem,  il y  a des efforts manifestes qui laissent entrevoir des perspectives de développement de qualité ‘’, a conclu  cet ex-élu (pigiste- journaliste). ‘’ Un jet de fleurs aux responsables de la commune qui se lit entre les lignes et qui  sent  l’odeur du busines et les reflets d’un revenant des décombres de la politique pour négocier les affaires. Heureusement que le ridicule ne tue pas sinon la ville de Mostaganem  serait déserte, et les vrais  journalistes se seraient suicidés par ‘’le bec de leur stylo’’.  Ni les vrais hommes des médias, ni même les citoyens honnêtes ne sont aveugles ou muets pour voir et parler des problèmes et des massacres de gestion, qui pimentent leur quotidien de jour comme de nuit.  Malade de ses élus, la commune de Mostaganem, toujours dans le coma, attend son préféré ‘’élu –pigiste’’ pour la sortir du coma .Mais comment ? Avec un stylo menteur, et un calepin rempli de numéros  de ses victimes, et un visa de secours, où ses conseils de gestion qui ont ruiné l’ex-APC. Sans conclusion, ni analyse laissons- les services compétents faire leur travail, car il se  pourrait que notre pseudo-journaliste, sera lui aussi entendu sur son ex-gestion catastrophique !  

Riad
Mardi 16 Septembre 2014 - 18:27
Lu 1038 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+