REFLEXION

APC DE MOSTAGANEM : Le mémorial de l’esplanade contesté



La population Mostaganémoise ne sait plus à quel saint se vouer, en constatant la réalisation d’un mur sur lequel les noms de 2462 chahids  à travers la wilaya ont été gravés, et dont le projet serait octroyé pour un montant de deux millions deux cent mille dinars, sans étude préalable effectuée par un  bureau d’étude   pour ne pas porter atteinte à l’architecture de la mairie reflétant la propre identité de la ville de Mostaganem. Alors que la situation actuelle a d’autres chats urgents à fouetter, à savoir l’aménagement du jardin public Emir Abdelkader et l’éventuelle création des locaux commerciaux divers pour le rassemblement des familles et l’animation pour leurs enfants, les retraités ainsi que pour les touristes ainsi que la création de points de vente de  boissons alcoolisées illégalement entrainant les multiples vices de crimes et délits, la réalisation des centres de santé de proximité que le parcours d’urgence à l’UMC de Tigditt, la création de postes de police de proximité permettant l’assistance aux services des suretés urbaines d’une part et le rapprochement du policier au citoyen au temps opportun de l’autre etc...   
 

Tayeb Bey Aek.
Jeudi 29 Novembre 2012 - 00:00
Lu 462 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+