REFLEXION

APC DE CHLEF : La guéguerre continue entre le P/APC et certains élus !

Rien ne va plus au sein de l’APC de Chlef et le conflit entre les élus et le Maire est bien loin d’être solutionné, cette discorde concerne une majorité de cette assemblée communale de la ville de Chlef. Hier matin, ce sont bien les 18 élus siégeant à l’APC qui se sont mobilisés en bloquant la séance plénière pour dénoncer les agissements du P/APC actuel en l’occurrence Monsieur Mohamed Teguia, avons-nous constaté sur place.



Ces élus mécontents et contestataires dans cette APC veulent attirer l’attention sur la situation de déliquescence  dans laquelle sombre la commune de Chlef. Ils dénoncent « la mauvaise gestion du maire contesté ». Rappelons que les élus mécontents  étaient derrière le blocage et le boycott de deux séances de délibération inscrites à l’ordre du jour, pour l’approbation des projets déjà enregistrés et également le vote du budget communal. L’Exécutif, notons, est divisé  malgré un appel lancé par le bureau régional du Rassemblement  pour la Culture et la Démocratie  (RCD) de Chlef, pour une réconciliation entre les élus frondeurs et le maire de Chlef pour l’intérêt de la population de Chlef. Le conflit couve depuis le mois de septembre écoulé avec l’émergence de tensions et des guéguerres minant ladite APC. Des pétitions de quelques élus de l’Assemblée communale du Chef-lieu de la wilaya de Chlef demandent le départ et la démission du Président de l’APC de Chlef Monsieur Mohamed Teguia d’obédience FLN. Hier, les représentants du peuple au nombre de 18 élus ont rejetés carrément l’approbation de l’ordre du jour qui portait, en conséquence sur les projets de développement socio-économiques de la ville. Enfin, selon des sources crédibles le wali de Chlef,  M. Essedik Aboubakr Boucetta ne compte pas garder le silence sur ce grave conflit et tient à prévenir l’Exécutif communal  de l’APC de ladite APC de Chlef dans le cas où l’impasse persisterait de recourir à la Loi. A titre d’exemple, une autre APC celle de Sendjas toujours dans la wilaya de Chlef a connu le même problème ; et l’APC avait été dissoute complètement et un administrateur fut installé à la tête de l’Exécutif, conformément aux dispositions de la nouvelle loi communale. Affaire à suivre.

Hadj Abdelkader Della
Mardi 16 Décembre 2014 - 18:29
Lu 207 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+