REFLEXION

APC BETHIOUA : Le Wali d’Oran ordonne une enquête

Les éléments de la brigade de recherche de la gendarmerie nationale, sont depuis trois jours au siège de la commune de Bethioua, pour enquêter sur la mauvaise gestion de dilapidation des deniers public et surfacturations et marchandage des bons de commandes estimaiès à coup de milliards !



APC BETHIOUA : Le Wali d’Oran ordonne une enquête
Le Wali d’Oran monsieur Abdelmalek Boudiaf, met en garde le trésorier général de la commune et bloc le payement des factures et des bons de commande jusqu’à nouvel ordre. La commune de Bethioua, est en effervescence ces derniers temps ,du fait que les huit membres sur les neufs, que compte cette municipalité s’étaient abstenus dernièrement d’approuver le ( Budget supplémentaire) de l’année en cours ,il a fallu l’intervention de l’actuel P/APC Cherraka Smain qui est entré au vif , en négociation avec l’ensemble des huit membres moyennant selon les déclarations des quatre élus de l’opposition et qui sont Cherif Amar FLN, Hamza Zeriguet et Benkrira Bouadjmi du H54 et Chaa Ahmed du PT. Ces derniers, ont refusé catégoriquement d’approuver le Bilan, ainsi que le Budget supplémentaire, quoique l’offre émanant du maire fût conséquente. Selon, les informations recueillies auprès des sources bien informées, toute la population suit de près les agissements néfastes de la corruption, qui sévit le plus normalement du monde au niveau de cette commune riche d’Algérie et qui est entachée par d’énormes irrégularités. Nos sources, nous ont indiqué que sur les huit membres ,quatre d’entre eux sont revenus sur leur décision, après avoir encaissé la bagatelle de 01 million de dinars à titre d’avance , ils ont fini par accepter l’offre ,signés et approuvés le BS.
Les quatre signataires sont : Benyoub Aek (ex Islah) actuellement RND et 1er vice président, Mekrelouf Abdelbar FLN , Chikh Benyebka RND et Allel Abdelli (ex Islah) , RND et membre de cette assemblée.Le refus, d’approuver le budget supplémentaire par les membres de l’assemblée, est lié à la surfacturation excessive et arbitraire, si l’ on prend en considération les prix des produits et matériels commandés au prix fort ,sans aucune consultation des élus ,ni encore moins une délibération approuvée, par l’ensemble des membres, mais comme l’actuel P/APC est chevronné puisqu’il est à son troisième mandat et qu’il a été membre du bureau de l’exécutif durant le mandat précédent ,pour occuper enfin de compte le poste de maire de cette importante commune pétrolière , a fini par opter pour la fameuse formule des trois offres. A titre d’exemple des bons de commandes dûment signés par le maire monsieur Cherraka Smain concernent : 1) des lampes de 60 watts prix réel : 200.00 DA / Unité , Facturé 1800.00 DA/ Unité. 2) un bon de commande pour : l’Implantation des arbres : Prix Réel : 6000.00 DA/Unité, Facturé 60.000.00 DA/Unité. 3) : Poubelle M. Modèle : Prix réel : 2600.00 DA /Unité, Facturé: 260.000.00 DA/ Unité ! 4) Chaises anti vandalisme pour équiper le stade Benmelouka 30.000 places : Prix réel : 480.00 DA/ Unité, Facturé 2500.00 DA / Unité. 5) rouleaux de Câble électrique normal : Prix réel : 20.000 DA / Rouleau, Facturé 780.000.00 DA/ Rouleau. 6) Couvertures normales une place : Prix réel : 900.00 DA /la pièce, Facturé 4200.00 DA / la pièce. ;et en dernier lieu ,pour assouvir davantage sa faim ,le maire de cette municipalité n’a pas trouvé mieux que de procéder à une commande des extraits de naissance S12 auprès d’un imprimeur relevant du secteur privé, alors que ces documents sont officiels et fabriqués par une imprimerie nationale relevant du secteur d’état. 7) boites de pharmacie petit modèle pour bureau : Prix réel : 1000.00 DA/ Unité, facturé: 11.000.00 DA/Unité, cette commande a fait un grand scandale qui a éclaboussé cette mairie, et a fait l’objet d’un renvoie du prestataire. 8) et pour finit un bon de commande de tentes dont les prix sont extrêmement excessifs ? Devant les agissements de certains élus de cette assemblée qui marchandent les bons de commandes et les marchés gré à gré avec leur proches et ami moyennant un pourcentage de 40% et plus ,pour citer l’exemple d’un élus RND dissident et qui vient de bénéficier de quatre projets au nom de son petit neveu et ainsi de suite. Actuellement, le problème que se pose est bien celui du trésorier général de cette municipalité, qui est pourtant en possession de la nomenclature des prix émanant de la direction générale des prix et de la concurrence, en ce qui concerne l’ensemble des produits et matériels. Ce dernier, a fini par baisser les bras et accepter ces prix fort , au lieu de refuser catégoriquement et informer la daïra de Bethioua et saisir le Wali d’Oran. Monsieur Abdelmalek Boudiaf , wali d’Oran une fois informé n’a pas hésité d’envoyer une correspondance officielle au receveur de la commune lui sommant de bloquer tous les règlements des factures, en attendant les suites de l’enquête des membres de la commission d’inspection de l’IRG de la direction général en compagnie de la brigade de recherche de la gendarmerie nationale dépêchés sur les lieux avant hier pour enquêter sur la gestion douteuse de cette commune, et surtout concernant les bons de commande, qui avoisinent les centaines de millions de dinars, voire des Milliards de cts et ce, depuis l’installation de ces élus à la tête de cette importante commune et qui se sont enrichis sur le dos de l’état ,en tournant carrément le dos aux citoyens qui ont votés pour eux.

Medjadji.H
Samedi 6 Août 2011 - 11:07
Lu 964 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+