REFLEXION

ANSEJ : De nouveaux formulaires pour les jeunes porteurs de projets

L'Agence nationale de soutien à l'Emploi des jeunes (ANSEJ) d'Oran vient de simplifier les procédures administratives, avec la mise à la disposition des jeunes, porteurs de projets, de nouveaux formulaires. Ces formulaires englobent toutes les données liées à l'identité, l'adresse, la nature du projet, le montant souhaité et autres informations jugées nécessaires pour s'inscrire et bénéficier d'un crédit.



Une fois, le formulaire étudié par le personnel de l'agence, l'intéressé est convoqué, directement, par la commission. Il devra déposer un dossier comprenant les documents nécessaires à son projet. Les employés devront, ainsi, vérifier si les informations mentionnées dans le dossier correspondent à celles du formulaire. Le but de ce document est de simplifier les procédures et, surtout, éviter trop de paperasse aux demandeurs de crédits. Les délais de traitement des dossiers seront, ainsi, réduits et respectés. A cet effet,  le postulant est appelé à préciser toutes les indications sur le formulaire qui sera, automatiquement, remis aux équipes de l'ANSEJ. Par ailleurs, de nouvelles orientations sont données par l'Agence nationale de soutien à l'Emploi des jeunes de la wilaya d'Oran, pour l'accompagnement des porteurs de projets dans le secteur de l'Environnement et de la préservation des espaces verts. De nouveaux créneaux sont à exploiter pour le recyclage des déchets et surtout l'entretien de l'environnement. L'Etat, par le biais de ces dispositifs d'aides aux jeunes, veut impliquer les porteurs de projets à investir dans ces créneaux d'avenir. Le seuil de cet investissement est fixé à 100 millions de DA, pour tout projet relatif au recyclage, à l'entretien de l'environnement et, surtout, à la création de «collines vertes». Ces mesures d'encouragement s'inscrivent dans le sillage des nouvelles dispositions introduites, à l'ANSEJ, pour l'évaluation des jeunes
 postulants dans les établissements de formation. Depuis leur création, les dispositifs d'aide à la création de micro-entreprises (ANSEJ et CNAC) ont permis à des milliers de jeunes de lancer leur propre activité. Néanmoins, de nombreux autres n'ont pas pu répondre aux conditions fixées par la loi pour accéder aux dits dispositifs. Ces entraves ont été levées après l'adoption, par le Conseil des ministres, qui a instauré une série de mesures, au profit des jeunes, pour accéder à l'aide de l'Etat. Au niveau local et avec le projet de réalisation d'une nouvelle ville, à Oued Tlélat, des directives ont été données, dans ce cadre, par le wali d'Oran, pour l'encouragement des entreprises performantes et le soutien des jeunes à investir, dans des créneaux qui vont dans le sillage de cette vision métropolitaine.

Medjadji H
Vendredi 8 Août 2014 - 16:06
Lu 893 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+