REFLEXION

ANNONCE DE LA COMPOSANTE DU BP DU FLN, LE 27 OCTOBRE : Les pro-Belkhadem craignent l’exclusion

Les membres influents du comité central du FLN attendent avec impatience l’annonce officielle de la nouvelle composante du Bureau politique (BP) du parti à l’occasion de la tenue de la session du comité central prévue le 27 de ce mois en cours à l’hôtel Aurassi d’Alger.



ANNONCE DE LA COMPOSANTE DU BP DU FLN, LE 27 OCTOBRE : Les pro-Belkhadem craignent l’exclusion
La tension est monté d’un cran chez les membres du CC ainsi que chez les ex-membres du BP suite à la publication par ‘’Réflexion’’ de la liste des personnes plausibles pour occuper une place au bureau politique. Face au mutisme du secrétaire général du parti, Amar Saâdani, concernant cette liste, l’ancien membre du bureau politique du FLN, Mohamed Alioui met en garde contre toute répétition des erreurs commises par le passé. « Le secrétaire général connaît très bien le parti, et il ne va pas reproduire les mêmes erreurs », a-t-il déclaré à Echorouk. En prévision des prochains rendez-vous, le secrétaire général du FLN aurait opté pour de nouvelles têtes en écartant les anciens proches de l’ex-SG du parti, Abdelaziz Belkhadem, a-t-on appris de sources proches du vieux parti. Il s’agit de Mohamed Djemai, Madani Houd et Leila Tayeb, respectivement vice-président de l’APN, sénateur et ex-membre du BP. Rappelons que cette dernière s'était opposée fermement aux décisions prises par Abderrahmane Belayat en désignant les représentants du FLN au sein des structures de la Chambre basse du Parlement. Selon toujours les mêmes sources, l’actuel ministre de la Justice, Tayeb Louh aurait demandé à ne pas figurer parmi les membres du BP en raison de ses engagements au sein de son département qu’il a hérité de Mohamed Charfi. Pour l’ex-membre du Bureau, Abdelhamid Si Afif estime que la nouvelle composante ne contiendra pas ceux qui étaient derrière la vague de contestation qu’a connue le parti et dit que le groupe de militants qui réclame la réhabilitation des vrais militants dans leur formation politique s’est considérablement élargi. En outre, Si Afif a ajouté qu’il ne donnerait pas sa voix à une composante ne répondant pas aux statuts du parti en prévoyant en revanche que des voix s’élèveraient contre le maintien de la même pratique. Pour Mohamed Alioui, le secrétaire général du parti pourrait convoquer de nouveau le Comité central, si le BP ne faisait pas l’unanimité. Alioui a nié que Saadani aurait entrepris des consultations au sein du CC pour la désignation de la nouvelle configuration du BP, sachant que le vieux parti fonctionne sans bureau politique depuis l’élection de Amar Saâdani aux commandes du parti en remplacement de Abdelaziz Belkhadem. Malgré cela, le patron du FLN a pris une sérieuse décision en optant pour une alliance avec le TAJ en prévision de la prochaine élection présidentielle et de la prochaine révision de la Constitution.

Riad
Mardi 8 Octobre 2013 - 22:00
Lu 368 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+