REFLEXION

ANNEXE ADMINISTRATIVE “EMIR” APC D’ORAN : Le nouveau directeur contesté

Le nouveau directeur, qui vient tout juste d’être installé à la tête de l’annexe administrative Emir, au centre de ville d’Oran, a été vivement contesté par les employés en colère qui avaient décidé d’abandonner leurs postes, pendant toute la matinée d’avant-hier, pour observer un arrêt de travail en signe de protestation



ANNEXE ADMINISTRATIVE “EMIR” APC D’ORAN : Le nouveau directeur contesté
Les protestataires ont déclaré qu’ils s’opposaient énergiquement aux « méthodes employées par le nouveau responsable » appelant leurs collègues d’autres services  de l’APC d’Oran d’appuyer leur mouvement. Mais l’appel ne semble guère avoir été entendu, étant donné qu’aucun mouvement de protestation n’a été signalé dans d’autres structures relevant de la collectivité locale d’Oran. Selon certains contestataires, le nouveau directeur, installé lors du dernier mouvement opéré au niveau de six secteurs urbains, aurait « un comportement irrespectueux envers les employés.» « Il vient tout chambouler sans raison et sans tenir compte de l’avis de personne. » ont déclaré certains grévistes. « Qu’il aille ailleurs, on ne veut pas de lui ici. Tout marchait bien avant son arrivée. » Affirment-ils encore.  Cette situation n’a pas manqué d’interpeller le secrétaire général de la mairie et les représentants du syndicat des travailleurs communaux qui sont intervenus pour remettre un peu d’ordre. Les médiateurs avaient d’abord fait remarquer aux contestataires que leur mouvement était illégal, avant de leur  demander de reprendre leur travail sans préalable, et en leur assurant qu’ils prendraient en charge leurs préoccupations, dans un rapport détaillé  qui sera  adressé au maire et au chef de daïra qui vont trancher. Le responsable décrié a déclaré, quant à lui,  avoir constaté certaines anomalies et que de nombreux employés de ce secteur urbain, tous titulaires, se relayaient à plusieurs au même poste, sans accomplir les huit heures de travail réglementaires. Tout est rentré dans l’ordre, et les  employés ont repris leurs postes, au grand bonheur des malheureux usagers,  en attendant la réponse des autorités concernées.

L. Islam
Samedi 11 Décembre 2010 - 10:46
Lu 552 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+