REFLEXION

ANEM : UNE STRUCTURE QUI VOIT GRAND



Dans un environnement où les organismes sont soumis à de fortes contraintes parallèles (exigences croissantes de qualité de service, de maîtrise des outils de gestion, de fiabilité de gestion, d’augmentation des volumes de prestations de service, de complexité réglementaire) être performant signifie que l’organisme réussit à atteindre durablement les objectifs attachés à sa mission tout en répondant aux différentes contraintes qui s’imposent à lui.
Les expériences ont  apporté la certitude que les réponses réussies se construisent collectivement et dans une vision globale. De nombreux outils existent pour réussir : référentiels d’organisation, pratiques managériales cibles, techniques de maîtrise de gestion, déploiement de systèmes de management, audits etc…
Pourtant, si les démarches et les méthodes sont multiples, les fondamentaux d’action sont communs. Ils constituent  la base des  interventions : respect des personnes, travail en transversalité, hiérarchisation des priorités, accompagnement des équipes, organisation des activités et techniques d’amélioration continue.
L’ANEM  a pour finalité d’accompagner ses agences dans la mise en œuvre des projets d’optimisation et de management qui contribuent à leur performance durable. La  spécialisation et la  qualité des  intervenants et la complémentarité des  compétences des cadres de l’ANEM sont autant d’atouts pour aider  les agences à atteindre concrètement cet objectif.
Cette méthode d’accompagnement et de contrôle  se propose de mettre en harmonie le système de contrôle avec les mutations de l’environnement socio-économique et l’évolution positive des structures et de l’organisation des agences. Elle vise à placer un système de contrôle moderne et novateur qui traduit clairement le déplacement des préoccupations de la tutelle, en matière de contrôle, des aspects de conformité vers des objectifs d’organisation de la gestion, d’utilisation optimale des ressources, et surtout, d’évaluation des résultats et des performances.    
Dans ce cadre, il est nécessaire de souligner qu’un nombre non négligeable des agences  ont apporté des améliorations à leur management par l’introduction d’outils et d’instruments modernes de gestion, l’organisation de leurs structures, et notamment, par le recrutement de cadres compétents et expérimentés. Aussi, une modulation de la forme de contrôle s’impose-t-elle compte tenu du lien étroit qui existe entre les risques de gestions  auxquels sont exposés les agences et la qualité du management mais aussi à travers les différents programmes de formation initiés par l’ANEM ou d’autre financé par l’union européenne dans le cadre du PASEA- Projet d’Appui au Secteur de l’Emploi en Algérie-.   
L’Agence nationale de l’emploi œuvre à améliorer ses services, à travers notamment la professionnalisation de ses personnels, par le biais de programmes de formation, à l’instar du dit programme. L’objectif général qui concerne 2.920 cadres, selon ses initiateurs, est de développer les compétences des cadres de l’ANEM afin d’améliorer l’intervention sur le marché de l’emploi en Algérie, de sensibiliser et de mobiliser le personnel à la dynamique de changement, ainsi que la mise à niveau des connaissances des personnels.
Il porte également sur le développement de comportements nouveaux à même d’assurer une meilleure qualité des prestations aux usagers et aux partenaires
La professionnalisation des personnels figure parmi les principaux objectifs du PASEA, en vue d’améliorer les services aux entreprises et aux demandeurs d’emploi, à travers un nombre significatif  de sessions de formation au profit des cadres de l’agence.
Ce programme vise également le transfert d’expertise,  la mise en place d’un système d’information stratégique performant, une stratégie de communication, un cadre de planification à moyen terme, et l’information sur le marché de l’emploi.
Le  projet de constitution d’une nomenclature algérienne, englobant emplois et métiers, qui fera office d’un « référentiel » qui sera utilisé par le système d’information, en vue de permettre de « multiplier les chances d’insertion des demandeurs d’emplois » a fait l’objet de réception il y a trois semaines.
Sur le plan institutionnel, il importe, également, de mettre en exergue les changements intervenus concernant les structures décentralisées de l’emploi  d’une manière générale, et les agences de wilaya  et locales plus particulièrement, grâce à la mise en place d’une nouvelle organisation à la responsabilité de gestion et de contrôle mais aussi à travers un système d’information fiable et moderne capable de répondre à toutes les questions posées.
Pour ce qui est du contrôle, quatre grands principes directeurs guident le projet du contrôle :
-la généralisation du contrôle : le projet  couvre tout le périmètre des Agences de wilaya et locales de l’emploi.  
-la modulation et la pertinence du contrôle : le contrôle est modulé en fonction de la qualité du système d'information, de gestion et de contrôle interne de l’Agence Nationale de l’Emploi ; l’on distingue ainsi quatre types de contrôle : préalable, d'accompagnement, conventionnel et contractuel.
-la dynamisation du processus de contrôle : le contrôle n’est pas figé. Il est évolutif et vise à tirer vers le haut les agences  les mieux organisées et les plus performantes et à encourager celles qui présentent des défaillances ou des lacunes à se réorganiser. La conclusion d'un programme, en particulier, constitue une autre voie, permettant d'être éligibles au contrôle d'accompagnement, ce qui les incitera à moderniser leurs systèmes d'information et de gestion.
-La clarification des missions des Agences selon les nouvelles orientations : Elle s'inspire fortement des principes de gestion de l’Agence qui distinguent les trois fonctions : l'orientation assurée normalement, la gestion exercée par toute l’équipe  et le contrôle/évaluation assurés par les organes de contrôle.

MED TOUFIK HAMIANI
Lundi 16 Juin 2014 - 10:26
Lu 245 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+