REFLEXION

AMENAGEMENT URBAIN A EL HASSI : L'arrêt récurrent des travaux suscite la colère des habitants

Le retard dans le projet de bitumage des routes à El Hassi, à Oran, suscite un grand ressentiment des habitants de la région, face à l'arrêt récurrent des travaux de revêtement et de bitumage des routes qui sont encore au début de l’opération, malgré la nécessité de la réalisation de ce projet pour les habitants, surtout que nous sommes en saison hivernale.



Ces derniers  craignent énormément de se voir noyer à nouveau dans les ‘’piscines’’ d'eau et de boue et affronter la réalité amère face à la propagation de la poussière et des nids de poules, ainsi que l’usure des trottoirs et les difficultés à marcher sur les lieux, une situation  suite à laquelle, la population a longtemps souffert du problème de l'usure du réseau routier, faisant apparaitre en conséquence une vue primitive en dépit de la croissance de la population dans la région. D'autre part, les habitants ont lancé un appel aux autorités locales  pour se pencher sur leur problème et leur grande souffrance à travers la prolifération des déchets ménagers, où les résidents ont insisté sur la nécessité de ressusciter le projet tant attendu, concernant l'état désastreux des routes, qui les a poussés à exiger des autorités concernées d’intervenir pour prendre acte de leurs problèmes quotidiens, en particulier en ce qui concerne le projet de bitumage des routes qui paralyse tout mouvement de circulation, où toutes les issues sont devenues impraticables voire catastrophiques, à cause des nids de poules, et les grosses crevasses envahies par la boue et des pierres, sans compter la poussière, qui se propage tous les jours, qui est dangereuse pour la santé en particulier pour les jeunes enfants, en l'absence d’aménagement urbain dans ce quartier, ce qui les rend vulnérables aux maladies et épidémies et en premier lieu, les allergies et l'asthme en raison de la dispersion des poussières, qui ont  transformé les routes en boue obstruant toute circulation dans la région, surtout après la chute de la pluie, au milieu des craintes de la population du pire face au retard de livraison du projet, qui est l’une des priorités pour l’achèvement du bitumage des routes dans un quartier qui connait actuellement une urbanisation incomparable par la construction de villas de luxe et d’immeubles dans la région, mais les caractéristiques primitives sont toujours de vigueur.

Touffik
Samedi 19 Décembre 2015 - 16:59
Lu 162 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+