REFLEXION

AMENAGEMENT DU TERRITOIRE LOCALE : Le wali consacre 570 milliards pour 278 douars

Il est inconcevable de sacraliser rien que la cité en matière de développement au nom de l’aménagement urbain et de l’essor touristique, lorsque l’ensemble de la wilaya se nourrit des biens et des fruits de son monde rural qui représente 54% de la population globale.



Ainsi a été le message de monsieur le wali pour paraphraser son mot lors de la cérémonie qu’il a organisé jeudi matin en présence d’un beau monde entre nouveaux députés, chefs daïras, maires, imams, notables des zones campagnardes et agriculteurs entre autres, pour faire part de son nouvel agenda dédié exclusivement au monde rural pour un indice de développement Rural Durable et meilleur. Un agenda qui au-delà des centaines de projets qu’il charrie, semble d’abord porter un message d’espoir et de foi en un lendemain meilleur tant pour le petit écolier que le vieux fellah. Un travail titanesque qui commencera à partir de ce Ramadan pour une première tranche englobant plus de la moitié des 450 douars que compte le territoire wilayal.  278 douars auront, en effet, à bénéficier d’une bonne enveloppe de l’ordre de pas moins de 570 milliards cts dans le cadre d’aménagement du territoire durant le reste de 2017, a déclaré monsieur le Wali. Chiffre lequel englobe les couts de pas moins de 474 projets prioritaires. A savoir, 99 projets qui touchent le secteur de l’eau, 41 projets s’agissant de l’assainissement, 119 projets inhérents à l’aménagement d’espaces verts, d’aires de jeu entre autres, 89 projets de voirie, 32 projets relatifs à l’éclairage, 18 projets relevant de la santé et de sa réhabilitation, outre d’autres projets d’adduction au réseau du gaz de ville, de réhabilitation d’écoles, ainsi 14 projets d’infrastructures administratives.
« Alors que pour le compte de l’an 2018, un autre programme est déjà en étude », dira le Chef de l’Exécutif, qui à cet égard de calendrier, fera remarquer aux responsables présents l’utilité de présenter programmes et projets pour ne pas répercuter quelconque ajournement au programme une fois lancé. Idem pour 2019 qui sera la dernière année à concrétiser cette stratégie de développement rural dans les douars restants. Projets lesquels n’ont pas manqué de susciter l’applaudissement et l’adhésion du parterre du monde rural présent à la Salle des Conférences de la wilaya, en approbation à l’impact des programmes de développement rural, dont les fruits ne manqueront surement pas de hisser l’indicateur de développement, synonyme de sédentarisation de la population mais aussi d’amélioration du rendement agricole et d’évolution de sa composante humaine. Et pour taper le fer tant qu’il est chaud, le Wali a donné promesse d’attaquer cet ambitieux programme à partir de Ramadan : « je vais consacrer la matinée au travail de bureau et aux réunions et l’après-midi au terrain où vous me verrez à partir de 14h ». Et d’ajouter : « Passez le message ».   
 

Ilies BENABDESLAM
Vendredi 26 Mai 2017 - 19:30
Lu 266 fois
MOSTAGANEM
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 20-09-2017.pdf
3.55 Mo - 19/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+