REFLEXION

AMAR TOU A AIN-TEMOUCHENT : Lancement des travaux de renouvellement de la voie ferrée

Dans le cadre d’une visite d’inspection et de travail, M. Amar Tou, ministre des Transports, est arrivé à Aïn Témouchent, où, en compagnie des autorités locales civiles et militaires à leur tête Mme le wali, a donné le coup d’envoi de la réalisation du projet des travaux de renouvellement de la voie ferrée, desservant la ville d’Ain-Témouchent à celle d’Es Sénia (Oran), d’une distance de 52,5 kilomètres.



AMAR TOU A AIN-TEMOUCHENT : Lancement des travaux  de renouvellement de la voie ferrée
Confiée au groupement Infrarail et l’entreprise Infrafer, cette opération qui s’inscrit dans le cadre de la modernisation de cette ligne ferroviaire, permet aux trains d’augmenter leur vitesse pour aboutir 90 kilomètres à l’heure, et sera réalisée dans un délai de 10 mois, et permet également  un bon transport aux voyageurs utilisant cette voie ferroviaire. Ensuite, M. le ministre a visité la nouvelle gare routière d’Aïn Témouchent, qui est pratiquement achevée, et devra être équipée de toutes les conditions matérielles, techniques et informatiques lui permettant la bonne gestion. Cependant M. Amar Tou a remarqué des malfaçons dans certains travaux de réalisation tout en insistant que cette nouvelle infrastructure de transport routier de voyageurs soit exploitée à la fin de janvier 2013, qui est fixé par les responsables du secteur du transport de la wilaya. Il convient de rappeler dans ce même ordre d’idées que les travaux du projet de cette gare routière ont débuté en mars 2009. Elle dispose d’une superficie totale de 10.200 m2, dont 533 m2 bâtis, et abrite  26 quais et 9 guichets, avec 200 opérateurs, dont 104 exploitant le transport des voyageurs  en intra-wilaya, notamment les lignes desservant les villes à forte densité de population telles que Béni Saf, Hammam Bou Hadjar, et El Amria, et 96 les wilayas limitrophes et celles de tout le territoire national, ainsi que 30 taxis. Cette nouvelle gare compte aussi 7 locaux commerciaux pour servir la restauration, les kiosques, cafétéria etc. L’enveloppe allouée à ce projet est de l’ordre de 500 millions de dinars. Une fois  opérationnelle, cette nouvelle gare dont la gestion sera confiée à la Société de Gestion des Gares Routières d’Algérie (SOGRAL), va régresser la pression exercée sur la gare actuelle située au centre de la ville, et cette dernière va desservir le transport urbain de la ville et ses banlieues, ainsi que les localités avoisinantes et proches de la ville du chef-lieu de wilaya. La troisième et la dernière étape a été marquée dans la ville portuaire de Beni Saf, notamment au lieu dit Sidi Sohbi qui surplombe la mer méditerranéenne par la cérémonie du lancement des travaux de raccordement de la ville à la ligne ferroviaire desservant Ain-Temouchent à la cimenterie de Béni Saf, sur une distance de 3,45 km d’extension, qui sera exploitée aux fins de transport de voyageurs et des marchandises à  la ligne Oran-Béni Saf via Ain-Temouchent. Les travaux de la réalisation de ce projet dureront 06 mois, exécutés par le  Groupement Infra Rail, comme chef de file, et aux entreprises nationales STAAR avec celle de la SERROR de Tlemcen. Le site choisi abritera également la réalisation d’une gare ferroviaire de qualité, répondant aux normes internationales du transport ferroviaire avec des structures et équipements modernes.

B.Abdelgheffar
Lundi 24 Décembre 2012 - 00:00
Lu 355 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+