REFLEXION

AMAR SAADANI : ‘’Bouteflika a mis dans le dossier de sa candidature, un certificat médical attestant qu'il est en bonne santé’’

Amar Saadani, secrétaire général du Front de libération nationale, a accusé les partis politiques et personnalités qui prônent le boycott de la prochaine élection présidentielle, et qui appellent à l’occupation de la rue, le 12 mars prochain, de déstabilisateur du pays, avertissant la société civile des visées de ces appels.



Le secrétaire général du FLN a déclaré lors d'une conférence de presse tenue au siège du parti à Hydra,  ‘’Je dis à ceux qui utilisent la santé du président comme un prétexte pour empêcher sa candidature, que le dossier de candidature du président Abdelaziz Bouteflika déposé auprès du Conseil constitutionnel comporte un certificat médical en bonne et du forme, qui prouve la bonne santé du président, et qui lui permettra de prendre la présidence du pays pour un quatrième mandat. Saidani  a précisé que le FLN n’est pas contre les parties qui boycottent et qui activent dans le cadre juridique, mais contre ceux qui sont descendus dans la rue sans autorisation, en ajoutant que leurs actions menacent la stabilité du pays, parce que la loi interdit les manifestations non autorisées. Saadani a déclaré que le président Bouteflika sera présent lors de la campagne dans toutes les wilayas à travers les parties qui le soutiennent, et que le FLN  travaille en étroite coordination avec d'autres partenaires sous la supervision de la direction de la campagne du candidat Bouteflika. Le secrétaire général, a refusé d’évoquer  les récentes déclarations faites sur la nécessité de la démission du  général Toufik,  et de déclarer que Bouteflika a tranché sur la question, par une lettre adressée en son nom, à l'occasion de la Journée du chahid, et qu’il ne pouvait pas y revenir de nouveau, et que le président Bouteflika a appelé le général Toufik, à poursuivre ses fonctions dans le cadre de la loi. Le FLN a également appelé, avant-hier, dans une déclaration finale du bureau politique, les partis politique et la société civile  à travailler dans « le respect et le calme » pour que le 17 Avril prochain, soit une  chance à tous les Algériens d'exprimer librement leurs choix dans le cadre du respect de la loi.

Touffik
Lundi 10 Mars 2014 - 17:36
Lu 105 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+