REFLEXION

AMAR BENYOUNES QUITTE LE GOUVERNEMENT : Léger remaniement du gouvernement et dans le corps des walis

Après le dernier remaniement du gouvernement du 14 mai dernier et le mouvement des walis annoncé mercredi dernier, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé à un léger remaniement du gouvernement ainsi qu’un mouvement complémentaire dans le corps des walis, selon le communiqué de la Présidence.



Le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a légèrement remanié jeudi son gouvernement, renvoyant ainsi le ministre du Commerce, Amara Benyounès chargé notamment des négociations avec l'Organisation mondiale du commerce (OMC), a annoncé la Présidence. M. Beyounès, ancien opposant rallié à Bouteflika et dirigeant d'un petit parti politique, a été remplacé par Bekhti Bélaïb, qui avait déjà occupé ce poste dans les années 90. Le ministre de la Pêche Sid Ahmed Ferroukhi s'est lui vu adjoindre le portefeuille de l'Agriculture, occupé par Abdelkader Kadi. Une nouvelle figure fait son apparition dans le gouvernement, El Hadi Ouali nommé à la Jeunesse et aux Sports. Cet ancien opposant qui a milité dans le mouvement culturel berbère puis s'est rallié à Bouteflika, occupait le poste de directeur de la Culture de la wilaya de Tizi-Ouzou, en Kabylie. Il remplace Abdelkader Khomri, malade depuis plusieurs semaines. M. Bouteflika, réélu pour un quatrième mandat en avril 2014, a déjà remanié en mai dernier le gouvernement dirigé par Abdelmalek Sellal.

Mouvement complémentaire dans le corps des walis
Dans la même journée, le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, a procédé également  à un mouvement complémentaire dans le corps des walis, a annoncé jeudi un communiqué de la présidence de la République. « Conformément aux dispositions de l’article 78, alinéa 9 de la Constitution, son Excellence Monsieur Abdelaziz Bouteflika, président de la République, a procédé ce jour, 23 juillet 2015, à un remaniement partiel du gouvernement  et a un mouvement complémentaire dans le corps des walis, indique le communiqué de la Présidence.
‘’Sont nommés ministres : Bakhti Belaïb, ministre du Commerce, Sid-Ahmed Ferroukhi, ministre de l’Agriculture, du Développement rural et de la Pêche et El Hadi Ould Ali), ministre de la Jeunesse. Sont nommés : M. Kadi Abdelkader, wali de la wilaya de Tipasa et Mme Zerhouni Yamina Nouria, wali de la wilaya de Boumerdès’’, précise le communiqué. Ainsi deux anciens ministres redeviennent walis ; Abdelkader Kadi quitte le poste de ministre de l’Agriculture pour celui de wali de la wilaya de Tipaza et l’ancienne ministre du Tourisme,  Zerhouni Yamina Nouria, désignée wali de la wilaya de Boumerdès.

37 wilayas sur les 48 touchées par le mouvement  
Rappelons qu’un premier mouvement des walis a été annoncé mercredi dernier par la présidence de la République touchant la majorité des wilayas du pays. Il s’agit d’un mouvement de grande ampleur qui a touché 37 wilayas sur les quarante huit. Sont épargnés par le mouvement Alger, Oran, Constantine, Sétif, Bouira,  Sidi Bel Abbès, El Tarf, Djelfa et Skikda. Parmi les walis qui ont « bougé », certains dans le cadre de mutations, mais d’autres ont été tout simplement « appelés à d’autres fonctions », selon les formules consacrées. Ce mouvement a permis également de mettre fin à une situation inédite de quatre wilayas sans chefs de l’exécutif depuis des mois, en l’occurrence Annaba qui aura à sa tête Chorfa Youcef, Ain Témouchent (Hamou Touhami), Relizane (Derfouf Hadjari), Adrar (Limani Mustapha). Parmi les 37 walis désignés, figure deux femmes wali, à savoir Mme Rais Fatima Zohra, désignée à la tête de la wilaya de Guelma et Mme Zerhouni Yamina Nouria à la tête de la wilaya de Boumerdes. Une autre promotion ; celle de l’ex directeur de l’urbanisme au ministère de l’habitat, Temmar Abdelwahid qui est promu au rang de wali à Mostaganem.Par ailleurs, les dix nouvelles circonscriptions qui ont été créées au Sud du pays, à l’issue du dernier découpage administratif, sont officiellement pourvues de walis délégués. Il s’agit des circonscriptions de Timimoun et Bordj Badji Mokhtar (wilaya d’Adrar), Ouled Djellal (Biskra), Béni Abbas (Bechar), In Salah et In Guezzam (Tamanrasset), Touggourt (Ouargla), Djanet (Illizi), El Meghaier (El Oued), et El Meniaa (Ghardaïa). Les circonscriptions administratives de la wilaya d’Alger ont aussi connu un important mouvement. L’ex wali délégué de Rouiba, Beldjoud Kamel, occupe désormais les mêmes fonctions à Zeralda. L’ex directeur des travaux publics de la wilaya d’Alger, Rabhi Mohamed Abdenour l’a remplacé à Rouiba. S’agissant des autres circonscriptions administratives, sont désormais walis délégués Ben Amar Mohamed (Bir Mourad Rais), Mahsar Ahmed (Bouzareah), Guenfaf Hamana (Bab El Oued), Benmalek Mokhtar (Birtouta) et Cherifi Mouloud (Dar El Beida).

 

Rym
Vendredi 24 Juillet 2015 - 20:18
Lu 866 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+