REFLEXION

ALORS QUE LEUR RELOGEMENT N’A PAS ENCORE ETE ANNONCE : Les familles des planteurs s’impatientent



Les familles mal logées des planteurs et celles victimes des dernières opérations de relogement reviennent à la charge. Alors que les autorités locales viennent d’annoncer la prochaine distribution des logements sociaux avant la fin du mois en cours, ces familles restent dans la suspicion totale. Ayant été victimes de manipulations et de scénarios ourdis par l’entourage de l’ancien wali et certains autres de la daïra, ils craignent une récidive de la part de ces derniers. Dans une visite de courtoisie à notre rédaction, certains représentants de ces familles ont voulu nous faire transmettre un message clair. « Nous savons que Boudiaf est un wali honnête et engagé. Nous l’avons su lors de sa visite dans notre quartier. Nous n’avons pas peur de lui. Mais c’est comme ça, allah ghaleb. Nous avons été martyrisés sur l‘autel de calculs rentiers et nous continuons de vivre sous des tentes et des débris dans notre propre ville. Nous avons désespéré jusqu’à son arrivée », nous confient ces familles. Avec leurs enfants et vieillards, elles ont patienté pendant des années et espéré qu’un jour, le sauveur serait là. Ce jour là est-il arrivé ? « Nous avons été reçus à la wilaya et nous avons été entendus. Nous avons même reçus des réponses à nos demandes et à nos doléances. Ça nous a rassurés. Avant, certains proches collaborateurs de l’ancien wali nous méprisaient et nous haïssaient parce que nous avions osé les dénoncer au président de la République », concluent-elles.

Medjadji H
Mardi 23 Août 2011 - 11:08
Lu 227 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+