REFLEXION

ALORS QUE LE MONDE A FAIT DES JOURNALISTES DE CHARLIE DES MARTYRS : Qui pleurera nos morts ?

Alors que pour la France, il suffit d’une dizaine de journalistes morts, pour qu’elle soulève le monde entier contre les arabes et les musulmans, tandis que 1200 morts dans la bande de Gaza n’ont même pas suffi à condamner la barbarie d’Israël. Pourquoi, 50 chefs d’Etats se sont déplacés pour soutenir Paris, parmi eux même des arabes, alors que des centaines de Libyens, de Syriens et de Maliens meurent chaque jour, et aucun des dirigeants arabes ou africains n’a exprimé sa compassion ? Nos morts ne comptent pas pour eux...



Une multitude de chefs d’Etats et de gouvernements dont des Africains et des Arabes  ont pleuré la France et ont participé à la grande marche de soutien de Charlie Hebdo alors que des centaines d’africains et arabes meurent chaque jour ; personne ne s’en soucie. Que de bonnes intentions pour des dirigeants responsables de plusieurs atteintes aux droits humains dont la liberté d’expression et des tueries dans les pays africains et arabes . Occidentaux Arabes ou Africains, ceux qui seront là ont pour la plupart quelque chose à se reprocher.
Aussi peut-on se demander si les dirigeants arabes et africains  présents pouvaient avoir la liberté de rappeler les milliers de morts du Nigéria, du Cameroun, du Mali, de Somalie, du Kenya…et les centaines de  journalistes algériens morts dans les années 90, non pas par balles comme les journalistes de Charlie mais par couteau. ! Si les Arabes vont dédier leur présence aux milliers de victimes algériennes, yéménites, irakiennes, syriennes, libyennes, tunisiennes, égyptiennes, jordaniennes… pour ne citer que les plus touchés. Est-ce que ces chefs d’Etats arabes qui ont marché au côté du chef du gouvernement israélien, Netanyahou –le bourreau de Gaza – présent dans la fameuse marche pour la démocratie et la liberté d’expression, pouvaient témoigner de leur compassion et d’associer une pensée à la mémoire de toutes les victimes africaines et arabes du terrorisme ? Est-ce qu’ils auront la possibilité d’exprimer leur compassion aux peuples touchés, aux pays détruits ? Non ! Nos morts ne comptent pas pour eux.
Si les «caricatures du prophète Mohamed « QSSSL » ont fait la Une de ce Charlie Hebdo mercredi 14 janvier, c’est parce que  tout cet Occident et ces dirigeants arabes et africains, ont rendu  hommage à un journal qui a choisi l’immoralisme. C’est parce que, ils sont tous complices d'une volonté de par leur nativité ou leurs peur pour leurs intérêts  ils ont manigancé à saboter et de tourner en dérision l'Islam en faisant fi des sentiments des millions et des millions de musulmans qui, tiennent à ce que soient respectés leurs symboles et références. Car aucune liberté d'expression ne permet de justifier que l'on pousse la bassesse jusqu'à cette agression morale des croyants.
Charlie Hebdo touché par le terrorisme, cela a révolté le monde entier. 12 morts, un nombre suffisant  pour tourner l’opinion internationale en sa faveur, les expressions de compassion ont fusé de partout, de  l’Afrique, de l’Europe, du monde arabe surtout d’Israël… Tous sont devenus «  Je suis Charlie ! »  Mahmoud Abbas, Président palestinien défile au côté  de Benyamin Netanyahou  pour dire non au terrorisme, c’est bien beau Monsieur Abbas, mais qui a tué les milliers de citoyens à Gaza, ce n’est pas Netanyahou ! Ou bien ces enfants tués à gaza sont des terroristes !

 

Riad
Samedi 17 Janvier 2015 - 18:44
Lu 406 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+