REFLEXION

ALORS QUE LA CRISE DU LOGEMENT S’ACCENTUE : 4 millions d’appartements vacants en Algérie

Alors que plus de 7000 mouvements de protestation qui concernent la distribution de logement sous toutes ses formes en 2014 auraient été comptabilisés par les divers services de sécurité, il se trouve qu’il existe quatre millions d’appartements vacants en Algérie, selon les estimations du Ministère de l’Habitat.



Sachant que les facteurs les plus importants qui ont contribué aux mouvements de  protestation et à l’occupation des rues par les citoyens, concernent le manque de transparence et de retard dans la distribution des quotas de logements achevés, convaincu, le Ministère de l’Habitat envisage de revoir la politique du logement social ainsi que les modalités de la gestion des dossiers de logements vacants. Selon des sources crédibles proches du Ministère de l’Habitat, de l'Urbanisme et de la Ville, les commissions locales ont officiellement entrepris le recensement de logements vacants à travers le territoire national alors que selon les estimations du Ministère de tutelle, le nombre de ces appartements vacants avoisinerait les 4 millions d'unités. La source a expliqué que le Ministère du Logement envisage de revoir la politique du logement social et les moyens de gérer les offices de promotion immobilière ainsi que les modalités de la gestion des dossiers de logements vacants, parallèlement à l'adoption de nouvelles conditions plus affirmées sur les modalités de subventions de l'État visant à soutenir l'achat de logements participatifs et les programmes de construction d’habitat rural. La source a indiqué que le Ministère de l’Habitat et de l'Urbanisme et de la ville a envoyé des instructions aux walis de la République en vue de se charger du recensement et de traitement du nombre de logements vacants à travers le pays. L’instruction du Ministère selon les sources, autorise les autorités publiques au niveau de chaque wilaya, « de former des commissions locales qui se chargeront de s’assurer de l'identité des occupants des logements à caractère locatif, dans une tentative de dissuader les manipulateurs d’appartements, à la lumière du nombre croissant d'appartements vacants, et par rapport à la demande croissante de logements sociaux qui a atteint son pic, faisant de la scène publique, des protestations populaires à chaque quota de logements prêts à la distribution». Selon les mêmes sources, les commissions de suivi de logements vacants seront constituées dans leurs composantes de représentants de l’Office de la Promotion et de la Gestion Immobilière, (OPGI),  des membres des services de logement et des représentants de la Commune et de la Daïra, et doivent mener une opération d’inspection des logements vacants pendant un mois, avant de compléter les procédures administratives avec le premier bénéficiaire, où les choses peuvent aller jusqu'à la résiliation du contrat d’exploitation, et la récupération du logement et l’attribuer à un nouveau bénéficiaire. La source a souligné à cet égard,  que « les logements sociaux sont principalement destinés aux personnes qui sont dans le besoin, et laisser ces logements vacants inoccupés où les louer à d’autres personnes, signifie qu’il y a eu une faille dans la distribution de ces logements ».

Touffik
Dimanche 4 Janvier 2015 - 17:07
Lu 602 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+