REFLEXION

ALORS QUE DES COMMUNES SONT ENCORE EN BALLOTAGE : C’est déjà les sénatoriales à Tissemsilt

Selon les rares informations que nous avions pu collecter, plusieurs communes des 22 que compte la wilaya de Tissemsilt n’ont pas encore connues leurs prochains P/APC alors que les tractations vont bon train pour les alliances pour certaines communes et l’APW, sauf que ces tractations suscitent le doute chez les citoyens notamment les électeurs.



En effet, au chef lieu de la wilaya et dans d’autres communes, les alliances contre nature des partis se sont unies pour ravir la présidence de tel ou tel « parti ». Selon ces informations, de nouveaux élus de  partis ont prêté serment pour le soutien des directives venues de la centrale. Le MPA auteur de bons résultats pour sa première participation, s’est octroyé une place confortable,  une position qui lui permet de négocier à son avantage, devant la place Elogab où l’on a l’habitude de rencontrer les politiciens et les politicards, les « analyses » vont bon train, chacun y va de son commentaire pour donner le crédit à son analyse.  Ainsi, l’on dira que les mauvaises consciences et la « ch’kara » ont déjà fait chemin ensemble pour le résultat de ce vote, pour des candidats et après ces résultats, le temps est pour exiger le remboursement de leur frais de campagne pour faire balancer les voix, d’autres font barrage à tel parti pour soutenir le candidat de l’autre parti, cette situation est vécue au niveau de toutes les autres communes encore en ballotage, une situation qui exaspère le citoyen qui découvre pour la énième fois le vrai visage du candidat en qui il a placé sa confiance. Comme la majorité des élus des nouveaux partis sont des dissidents du FLN, du RND, du MPA ou du PRA, pour eux les tractations se paient et rubis sur l’ongle. Au pays de la « ch’kara » c’est «qui offre le plus» et malgré le fait que des communes sont encore en ballotage et c’est déjà le sénat, des élus candidats bien connus se sont déjà lancés dans une autre campagne de « loyauté ».  Cinq personnes sont déjà annoncées pour cette course et l’on parle déjà du prix de la voix, ces politicards de la place Elogab et ceux des cafés maures affirment qu’un prétendant au sénat a juré d’avoir réservé un peu plus d’un milliard et demi pour « acheter » la bénédiction de ces nouveaux élus, les précédentes intronisations sont les meilleures leçons pour pouvoir « s’afficher » en sénateur sur la rue du premier novembre ou des 119 logements, drôle de temps qui pousse le futur législateur de la nation à  tremper dans la malversation pour pouvoir siéger. Enfin, les dernières informations confirment que les tractations concernant l’APW ont donné lieu à deux alliances l’une regroupant le RND, le PRA et la tête de liste du parti FM quant à l’autre alliance elle regroupe le FLN, le MPA et autres élus du FM et dire que ce dernier parti qui avait obtenu cinq siège à l’APW se trouve désormais le plus dorloté, certaines mauvaises langues parlent déjà de sommes consistantes en contrepartie des voix, les prochaines 24 heures seront déterminantes pour le sort de l’APW et des communes en ballotage.  

A.OULD EL HADRI
Mercredi 5 Décembre 2012 - 00:00
Lu 163 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+