REFLEXION

ALGERIE POSTE : Un médicament de Paris à Oran disparait



Le Citoyen Tahar M. nous a interpellés pour nous raconter encore un drame dans le secteur étatique d’Algérie Poste. Il s’agit d’un médicament introuvable en Algérie (Providor), pour calmer les douleurs de patients atteints de la maladie d’Alzheimer qui a été envoyé par voie postale depuis plus d’un mois et que son destinataire à Oran n’a pas encore reçu.Le médicament a été envoyé par voie postale et par avion depuis plus d’un mois, à ce jour la patiente n’a pas encore reçu son médicament. Au niveau de la Poste Française, on nous a indiqué, qu’au plus tard il y a un délai de cinq jours entre l’envoi par l’expéditeur et la réception par le destinataire. Nos recherches au niveau d’Algérie Poste à Oran sont demeurées infructueuses. Le petit colis a probablement atterri normalement à Alger. « Bien sûr il doit transiter par Alger avant d’arriver à Oran » nous dira un vieux postier qui n’hésite pas à ajouter « Rana Fi Al Djazaïr, ya Kho, il faut s’attendre à tout, mais ne perdez pas espoir tôt ou tard, vous recevrez votre colis, si ce n’est pas la fin du mois, ce sera la fin de l’année ! » L’expéditeur a menacé de porter cette affaire devant la justice nationale et internationale, où déjà la poste Française saisie officiellement à confirmée que le colis a été bien acheminé en Algérie, le problème demeure au niveau d’Algérie Poste. Une plainte internationale est sur le point de s’enregistre. Le monde entier va prendre connaissance de ce qui se passe dans l’envoi des colis. Et l’Algérie n’a pas besoin d’un scandale supplémentaire. Aux dernières nouvelles, la famille de la patiente interpelle, les trois Ministres algériens des PTT, de la santé et celui du transport, de sortir de leur coquille et prendre des mesures qui s’imposent à l’encontre des auteurs de la lenteur de l’envoi ou de la disparition de ce médicament. Alors que les citoyens rencontrés à la grande poste chacun réclamait un envoi non distribué, ils nous ont parlé de beaucoup de choses, d’un phénomène qui fait diminuer chaque fois le poids des colis envoyés par une soustraction des contenus. Une enquête est souhaitable pour confirmer ou infirmer toutes ces accusations.

Ibn Khaldoun
Mardi 16 Août 2011 - 10:48
Lu 933 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+