REFLEXION

ALGERIE POSTE : L’accord sera appliqué avant le 20 février



ALGERIE POSTE : L’accord sera appliqué avant le 20 février
L’accord conclu entre Algérie poste et le syndicat d’entreprise affilié à l’UGTA sera appliqué avant le 20 février. C’est un engagement du ministre de la poste et des technologies de l’information et de la communication (MPTIC) inscrit dans un communiqué rendu public mercredi soir. “Je veillerai à la stricte application, par Algérie poste, du contenu de cet accord dans un délai ne dépassant pas le 20 février 2013″ a affirmé Moussa Benhamadi qui a précisé qu’il avait approuvé et entériné les résolutions du conseil d’administration d’Algérie poste. La grève des travailleurs d’Algérie poste déclenchée sans préavis le 31 décembre dernier a poussé le conseil d’administration de l’entreprise à se réunir et décider l’octroi d’une prime annuelle de 30.000 dinars au personnel de l’entreprise et la prise en charge de l’accord conclu entre la section syndicale et la direction d’AP, portant sur “la promotion horizontale et verticale des travailleurs remplissant les conditions requises, l’enrichissement de la nouvelle nomenclature des postes de travail ainsi que le repositionnement des travailleurs sur les fonctions réellement exercées”. Le ministre s’est en outre engagé à ouvrir avec “le partenaire social” le dossier de la révision de la convention collective par Algérie poste, “dans le sens de l’instauration d’un environnement adéquat à même de valoriser la compétence et le rendement de chaque travailleurs en termes d’équité dans la promotion, l’accès aux postes de responsabilité, les salaires et primes”. Avant d’inviter les travailleurs grévistes à rejoindre leurs postes de travail, Moussa Benhamadi a affirmé qu’il veillerait à ce que le MPTIC “puisse mobiliser tous les moyens permettant à Algérie poste d’améliorer les conditions de travail de ses personnels sur tout le territoire national et à mettre en place les mécanismes nécessaires de sorte que ces revendications soient prises en charge par l’entreprise”. 
 
Les grévistes exigent du concret avant de reprendre le travail
Les postiers, qui poursuivaient dans l’après-midi de jeudi leur grève illimitée, sont déterminés à aller jusqu'au bout. « Un conseiller du ministre était là ce matin. Il a pris notre plate-forme de revendications et nous a demandé de désigner une commission de représentants », précisent les travailleurs. Cette commission devrait se réunir avec des responsables du ministère samedi, selon eux. Le ministre ? « Non, il n’a pas le temps. Il préfère aller au Club des pins. Même le DG de l'entreprise ne s'est pas déplacé », lance l’un d’eux. Les grévistes exigent notamment « un audit d’entreprise par une commission d’enquête sous l’égide de l’inspection du travail sur les promotions et avancements accordés depuis le départ de l’ex directrice générale » et une « nouvelle révision de la grille des salaires pour l’aligner sur celle d’Algérie Télécom ».
 

Riad
Samedi 12 Janvier 2013 - 00:00
Lu 5186 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 10-12-2016.pdf
3.37 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+