REFLEXION

ALGERIE-EGYPTE : Les Algériens scandalisés par l’arbitrage



ALGERIE-EGYPTE : Les Algériens scandalisés par l’arbitrage
Vendredi, il est dix heures. Les rues des villes algériennes sont presque vides. Le réveil est dur après une soirée cauchemardesque marquée par une défaite surprenante et injuste de l’équipe nationale face à l’Egypte (0-4). La victoire égyptienne a été acquise grâce à un grand coup de main de l’arbitre béninois Koffi Kodjia qui a sifflé un penalty litigieux et exclu trois joueurs algériens (Halliche, Belhadj et Chaouchi). Cet arbitrage catastrophique a relégué au second plan le résultat technique et la qualification de l’Egypte à la finale de la CAN 2010.
Dans les cafés, un seul sujet de discussion : l’arbitre béninois. « Ce n’est pas possible, l’Afrique n’arrive pas à avoir des arbitres corrects. Tous les autres continents sont mieux que nous. Cette situation est intolérable », fulmine un vieux, retraité. Le cafetier s’y met aussi et oublie presque de servir ses clients : « Que veux-tu ? C’est l’Afrique et les Egyptiens sont maîtres dans la tricherie. Etoo a bien dit que l’Algérie ne passera pas. Il avait raison. Le Cameroun a été lui aussi victime de l’arbitrage partiel en faveur de l’Egypte ». L’Egypte a battu le Cameroun (3-1) en quarts de finale de la CAN, mais le troisième but égyptien inscrit à 25 minutes de la fin des prolongations n’avait pas franchi la ligne. Accordé par l’arbitre, ce but avait modifié le cours de la rencontre. Il était en effet plus facile pour les Camerounais de revenir à 2-1 qu’à 3-1. Dans un magasin d’alimentation générale, une vieille dame ne cache pas son dépit et sa déception. « Nos joueurs n’ont pas perdu sur le terrain du football. C’est l’arbitre qui a donné la victoire aux Egyptiens », dit-elle, avant de sortir sans rien acheter. Un client, qui vient d’arriver, parle presque seul, accusant les Egyptiens d’avoir triché. « L’arbitre n’a pas été à la hauteur, il fallait désigner un arbitre de niveau international, capable de diriger un match très important entre deux équipes rivales », lui répond le commerçant. Trois autres clients arrivent avec des couffins. La flambée des prix enregistrés ces derniers jours semble secondaire. Personne ne s’y intéresse. Le football fait oublier le difficile quotidien des Algériens dont beaucoup sont convaincus que l’arbitre a été acheté par les Egyptiens. Hier les Verts ont perdu contre l’Egypte mais ils ont définitivement gagné l’estime et le respect des Algériens.

. .
Vendredi 29 Janvier 2010 - 23:01
Lu 461 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+