REFLEXION

ALGER :Un avocat condamné à trois ans de prison ferme pour escroquerie



Le tribunal pénal près la cour d’Alger a condamné lundi l’avocat Khaled Guendouz à trois années de prison ferme et une amende d’un million de DA pour faux en écriture authentique et escroquerie. Les faits remontent, selon l’arrêt de renvoi, à l’année 2002 lorsque l’inculpé a été mandaté par la victime pour introduire une action contre l’hôpital Mustapha Pacha pour faute médicale sur son enfant et à laquelle il a délivré un jugement ordonnant une expertise sur l’enfant de la victime pour déterminer la faute et le transférer à l’étranger. Il s’est avéré par la suite que le jugement dont une partie a été effacée et réécrite à la main avec surcharge visible a été falsifiée. La victime a présenté le document devant le tribunal administratif mais l’accusé a nié les faits qui lui étaient reprochés alléguant qu’il s’agissait d’un différend avec la victime qui refusait de lui verser ses honoraires. Le ministère public avait requis 20 ans de prison ferme.                                   

Seif-Eddine
Mercredi 7 Novembre 2012 - 01:00
Lu 513 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+