REFLEXION

ALGER : Remise à l'Algérie d'une réplique du vaisseau 'Bulgaria'

Le musée de l'armée algérienne a pris réception d'une réplique du vaisseau bulgare "Bulgaria" utilisé pour le transport d'armes lors de la guerre de libération algérienne le 19 novembre 1961.



La cérémonie de remise de la réplique du vaisseau s'est déroulée en présence du directeur de la communication, de l'information et de l'orientation au ministère de la Défense nationale, le général, Madi Boualem, du secrétaire général  du ministère des Affaires étrangères, Noureddine Aouam, des représentants des ministères des Moudjahidine et de la Culture, aux côtés du moudjahid et dirigeant de la Fédération de France du Front de libération nationale (FLN), Ali Haroun, de l'ambassadeur de Bulgarie à Alger, Zovezdomir Lalov, ainsi que de l'attaché de Défense à l'ambassade. Dans une allocution, le général Madi Boualem a révélé que le vaisseau "Bulgaria" est rentré dans l'histoire de la guerre de libération le 19 novembre1961 lorsqu'il a amarré au port de Tanger (Maroc) chargé d'une cargaison de2.500 tonnes d'armes et de munitions pour soutenir la guerre de libération et les unités de l'Armée de libération nationale. Ces moyens ont permis d'accélérer le processus d'indépendance et du recouvrement de la souveraineté nationale, a ajouté le directeur de la communication, de l'information et de l'orientation au ministère de la Défense nationale.  Après plusieurs contacts secrets et des démarches précises requis par les conditions de la guerre de libération et les modes d'approvisionnement de la guerre de libération en armes à partir d'autres pays, l'opération a été un succès grâce à la volonté d'hommes qui, croyant en la justesse de la cause algérienne, ont fait des miracles, a poursuivi M. Madi. Le même responsable a remercié, au nom du vice-ministre de la Défense nationale, le général de corps d'armée, Ahmed Gaid Salah, chef d'état-major de l'ANP, les amis de la Révolution qui sont venus en aide aux moudjahidine pour l'indépendance de l'Algérie dont les autorités bulgares", a-t-il dit. Le moudjahid, Ali Haroun, a indiqué, de son côté, que "la guerre de libération n'était pas limitée aux maquis ni aux armes, mais a été menée sur plusieurs fronts, à savoir politique ou celui des renseignements". Rappelant que les amis bulgares ont tant contribué à la guerre de libération et que le peuple algérien leur est reconnaissant, M. Haroun a rappelé que l'approvisionnement de l'Algérie en armes passait par le Maroc, la Libye et la Tunisie. Le "Bulgaria" a aussi contribué à l'internationalisation de la question algérienne juste dans les forums  internationaux. Pour sa part, le secrétaire général du ministère des Affaires étrangères, qui a représenté le ministre, Ramtane Lamamra, a indiqué que "cette cérémonie est l'occasion de se remémorer les épopées de la guerre de libération et les sacrifices pour l'indépendance et le recouvrement de la souveraineté nationale". Saluant les autorités bulgares pour leur soutien à la guerre de libération, le représentant du ministère des Affaires étrangères a évoqué la solidarité des Etats épris de paix avec l'Algérie.

Ismain
Mercredi 8 Janvier 2014 - 16:36
Lu 446 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 03-12-2016.pdf
2.91 Mo - 03/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+