REFLEXION

ALGER : 10 ans de prison ferme contre le cambrioleur de la Cour de Justice



Le tribunal criminel d’Alger a condamné ce dimanche à une peine de 10 ans de prison l’inculpé B.Y. âgé de 36 ans poursuivi pour délit d’escalade suivi de cambriolage par effraction en pleine nuit à l’intérieur de la Cour de Justice d’Alger, alors qu’une autre peine de 18 mois de prison avec sursis a été prononcée à l’encontre d’un complice poursuivi pour recel d’objets  volés, apprend-t-on de sources sûres. La cour de Justice d’Alger a été cambriolée en date du 29 Mars 2013, où un certain nombre d’appareils informatiques et leurs dispositifs ont disparus. Selon l’arrêt de renvoi, les faits de cette affaire remontent  à la date du 29 Mars 2013, à minuit, lorsque l'accusé a escaladé la paroi extérieure de la Cour de Justice d’Alger, puis s’est faufilé à l'intérieur par une fenêtre ouverte. L’accusé selon la même source, après qu’il ait rodé à l’intérieur pendant 6 heures a cassé les serrures de 9 bureaux et s’est accaparé de quatre écrans pour appareils informatiques, une unité centrale  ainsi que d'un CD-ROM. Après avoir quitté la Cour de justice à cinq heures du matin, l’inculpé  est allé à Bachdjarah où il a vendu les biens volés. Ce dernier a été arrêté par les services de sécurité grâce à des empreintes digitales enregistrées sur les fichiers de la Police qui ont été prélevées dans les différents bureaux de la Cour de justice. Et au cours de l'interrogatoire de l'accusé,  B. Y en salle d’audience,  a reconnu avoir volé les appareils informatiques de la cour de justice, tout en écartant la moindre accaparation de dossiers.  Après une question posée par le tribunal à l’inculpé sur le contenu du CD qui l’a volé de la cour de justice, il a déclaré que son contenu était constitué seulement de films. Quant au représentant du Ministère public, il a requis  la peine de 20 ans de réclusion criminelle contre l’inculpé et 5 ans de prison ferme contre son complice. Pour sa part, la défense a évoqué des circonstances atténuantes vue les conditions de vie déplorables des cambrioleurs.       

Touffik
Lundi 5 Janvier 2015 - 18:18
Lu 216 fois
ACTUALITÉ
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 06-012-2016.pdf
3.51 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+