REFLEXION

ALERTE A LA CONJONCTIVITE : La crainte d’une épidémie plane à Tissemsilt

Dans le cadre de la préparation du congrès national de l’Amicale Algérienne de Lutte contre les Fléaux Sociaux (AALFS) dont le siège se trouve à Alger, une rencontre régionale des 12 coordinateurs des bureaux de l’AALFS des wilayas de l’Ouest du pays a eu lieu, durant la journée du 02 novembre 2013, au siège de la salle des réunions de la maison des associations de la wilaya d’Ain-Temouchent, située au centre de la ville.



Cette maladie est certainement contagieuse, la rougeur est généralement due à la dilatation des vaisseaux sanguins de la conjonctive, cette fine membrane recouvrant la partie antérieure de l’œil et le dessous des paupières, les signes de cette maladie sont multiples et se caractérisent par des rougeurs, des sensations de brûlures, larmoiements,  sensation de sable sous les paupières, écoulement d’aspect infecté de couleur jaunâtre pouvant souder temporairement les paupières au réveil, et enfin par une photophobie. Certains que nous avons rencontrés expliquent que les personnes atteintes ces derniers temps à Tissemsilt de conjonctivite ressentent des brûlures et des douleurs aux yeux mais que ces cas ne veulent pas dire qu’il y a épidémie de conjonctivite et que comparée aux années lointaines, la situation n’est pas inquiétante. On précise aussi qu’il s’agit d’une maladie contagieuse qui se répand rapidement d’une personne atteinte à une autre saine d’où elle est vraiment imprévisible, aussi les cas signalés ont été pris en charge et les malades instruits de la façon de les traiter pour permettre leur maîtrise. A l’origine de l’apparition de la conjonctivite, des sources médicales citent le manque d’hygiène, le changement brusque du climat, la pollution de l’eau utilisée l’entretien corporel et les concentrations humaines, à l’exemple des écoles et des moyens de transport public de voyageurs, plusieurs cas de conjonctivite avaient été constatés chez des enfants qui fréquentent des établissements scolaires d’où il est désormais primordial d’isoler ces cas pour éviter la contagion parmi les élèves.   

A. Ould El Hadri
Mardi 5 Novembre 2013 - 16:53
Lu 243 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 01-12-2016.pdf
3.59 Mo - 30/11/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+