REFLEXION

AIRES DE STATIONNEMENT EXPLOITEES ILLICITEMENT : Une commission, ad hoc pour les récupérer



Les responsables de la commune d'Oran semblent à présent décidés à mettre un terme à la pagaille qui caractérise l’exploitation des parkings. L'APC d'Oran est en phase de mettre en place un dispositif adéquat qui lui permettra de recouvrer son dû. En effet, elle (APC) prévoit la récupération de ses parkings pour les intégrer dans un processus à l'effet de renflouer les caisses de la municipalité. Une commission ad hoc a été mise en place pour la récupération de ces parkings. Selon des sources proches de la commune, il s'agit de parkings Indûment gérés par des jeunes qui perçoivent les droits de stationnement au détriment du citoyen. Recensés par les services communaux ces parkings seront récupérés par les services concernés et intégrés au patrimoine de la commune en application des instructions du ministère de l’Intérieur et des Collectivités locales et relatives à l’encadrement et la réglementation du stationnement. Une série de mesures portant sur l'assainissement des parkings a été mise en place. La Commune d'Oran a recensé 172 aires de stationnement qui pourraient être récupérées et gérées par des "coopératives de jeunes" conformément aux mesures dictées par la tutelle. La mise en concession des parkings situés sur le territoire de la commune reposera donc sur un contrat et un cahier des charges définissant les conditions de leur exploitation. Cela permettra de renflouer les caisses de la commune tout en donnant un cachet officiel à un certain nombre d'emplois au profit des jeunes exploitants qui seraient retenus dans le cadre de cette opération. Il faut signaler que plus de 350 gardiens auraient déjà été recensés à travers la commune d’Oran, mais à peine une dizaine de jeunes seulement ont formulé leur souhait d’adhérer à ce projet de concession. A 'évidence, cette opération se heurte à quelques équations plutôt dures résoudre, compte tenu des variables et des nombreux paramètres occultés par l'inventeur de ces mesures. L’instauration d’un dispositif de gestion des parkings; à la fois au profit des jeunes sans emploi et des recettes communales en difficulté relève en fait d'une étude au cas par cas devant être menée par les gestionnaires directement concernés par les espaces publics à concédés. A Oran notamment, où le moindre mètre carré de trottoirs et de chaussées reste impunément squatté par des porteurs de gourdins aussi gourmands que menaçants, l'introduction de ces nouvelles mesures pour les aires de stationnement répertoriées changera le décor global .

Medjadji H
Vendredi 5 Août 2011 - 11:37
Lu 245 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+