REFLEXION

AINMERANE - CHLEF : Douar Ouled Safi, un hameau aux oubliettes



Le douar Ouled Safi situé à plus de 47 kilomètres du centre-ville de la commune d'Ain Mérane relevant de la wilaya de Chlef, d'une population estimée à plus de 1000 habitants, selon le dernier recensement, abrite de pauvres citoyens logés dans des gourbis construits en terre d'argile, maisons de fortunes selon les témoignages de ces derniers. Leshabitants vivent dans cette situation catastrophique depuis l'ère coloniale et leur douar est complètement ignoré et délaissé par les responsables élus locaux de cette région rurale qui manque de tout, ils vivent dans la misère dans laquelle le douar s'enfonce au fil du temps dans une ampleur la plus inquiétante et cela à tous les niveaux.Alors que des opérations de développement ont été certes accordées par les pouvoirs aux localités rurales de la wilaya de Chlef, visant l'amélioration des conditions de vie de toutes les populations des zones rurales parmi eux le hameau de Ouled Safi de Ain-Mérane, ce dernier reste délaissé complètement. Certains habitants de ce douar rencontrés n'ont pas caché leur vif mécontentement et une folle colère envers l'ignorance affichée par les responsables locaux et de wilaya qui sincèrement n'ont rien fait de bon et de concret pour améliorer  le  cadre de vie de cette jeunesse et toute la population et ce dans tous les secteurs sans distinction : l'AEP, éducation, transport, habitat rural, chômage,activités sportives et la santé.  Ce douar aujourd'hui est totalement abandonné,isolé et ignoré oùles enfants scolarisés (e) rencontrent beaucoup de problèmes pour rejoindre quotidiennement leurs établissements scolaires en l'absence d'une école primaire dans leur douar aux oubliettes, les écoliers(e) parcourent plus de 14 km en aller et retour afin de rejoindre l'école primaire d'un autre douar le plus proche celui de Bouhennine, et c’est le même calvaire vécu  par les collégiens et lycéens qui sont obligés à prendre le chemin à pied pour rejoindre le centre ville de la commune de Ain Mérane.  Rappelons que ce douar est d'un sommeil qui date depuis la période coloniale, le raccordement au réseau AEP reste toujours un grand espoir pour mettre  fin au problème quotidien  des citernes.  Les habitants interpellent le premier Magistrat de la wilaya de Chlef M. Mahmoud Djemaâ de se pencher sérieusement sur les préoccupations de ces 1000 habitants du douar Ouled Safi.                            

Abdelkader Della
Dimanche 2 Juin 2013 - 09:13
Lu 237 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+