REFLEXION

AIN TURCK : Les auteurs d’un vol à main armée lourdement condamnés



Le tribunal criminel près la Cour de justice d’Oran, a prononcé des peines allant de 06 à 10 ans de prison ferme contre deux accusés impliqués dans une affaire criminelle liée à la constitution d’une bande de malfaiteurs et vol qualifié, dont la victime est un bijoutier à Ain Turck, tandis qu’une peine de 20 ans de prison ferme a été prononcée par contumace contre un troisième accusé qui se trouve actuellement en état de fuite. Les faits de cette affaire remontent au mois de décembre 2014, lorsque la victime qui est propriétaire d'une bijouterie à Ain Turck, a fait l’objet d’une agression par trois personnes lourdement armées d'armes blanches qui se sont infiltrées à l’intérieur de son local avant de lui demander de leur remettre toute  la quantité de bijoux qui se trouvait en sa possession, dans la bijouterie, et lorsque la victime avait tenté de ne pas se laisser faire facilement, en voulant se défendre, l’un des accusés l’avait blessée avec un Taser, pour s’emparer ensuite d’un lot de bijoux d’une somme de 300 millions de centimes, avant de disparaitre à bord d'un véhicule de type « Clio Campus ». L’un des voisins de la victime, propriétaire d’un local de vulcanisation, avait vu les voleurs au moment de leur sortie de la bijouterie en courant, alors qu’ils tentaient de fuir et a eu l’idée de prendre rapidement le numéro d’immatriculation du véhicule à bord duquel ils se sont volatilisés, où il a immédiatement informé sur ce qui est arrivé, ce qui a conduit à l’ouverture d’une enquête approfondie par les services de sécurité et a abouti à savoir que le véhicule appartenait à une agence de location de voitures dans la même région et ils ont procédé aussi à l’identification des suspects dont deux parmi eux ont été arrêtés, tandis que le troisième a réussi à s’enfuir, dès qu’il avait appris la nouvelle sur l’arrestation de ses complices dans cette affaire criminelle. Et quand la victime a été entendue par les services de la police judiciaire, il a été constaté que les accusés avaient planifié leur opération de vol pendant une semaine complète, du moment que l’un des accusés s’est rapproché de la victime, la veille de l’incident, et lui avait demandé de lui fournir une quantité d'or pour son cousin qui en a besoin, en lui fixant une date de visite, avant de le surprendre de ce qui lui est arrivé comme agression violente.              

Touffik
Vendredi 11 Décembre 2015 - 16:34
Lu 128 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+