REFLEXION

AIN TURCK : Ils tuent leur ami et jettent son corps dans les buissons des monts du « Murdjadjo »



Le parquet général près la cour d’appel d’Oran, avait demandé avant-hier de requalifier les faits d’une affaire de meurtre en homicide volontaire après qu’elle était qualifiée d’homicide involontaire où a été victime un jeune homme de 20 ans assassiné à la région d’Ain Turck par un groupe de  07 individus qui ont jeté son corps dans les buissons des monts du « Murdjadjo », suite à un différend au sujet du  règlement d’une somme d’argent concernant la réparation d’une moto.  Un premier jugement a été rendu par le tribunal de première instance auquel il a prononcé à l’encontre du principal accusé une condamnation à 18 mois de prison ferme et entre 5 à 12 mois de prison ferme à l’encontre des autres complices pour le délit d’homicide involontaire. Les faits de cette affaire remontent au mois de février dernier de l’année en cours suite à la réception d’un dépôt de plainte des parents du jeune homme de 20 ans auprès des services de sécurité d’Ain Turck, invoquant sa disparition dans des circonstances mystérieuses après qu’il ait reçu une invitation de ses copains du quartier. Au reçu de la plainte, une enquête approfondie a été mise en branle par les services de sécurité ayant conduit à des investigations et recherches aboutissant à la découverte  de la dépouille de la victime abandonnée au milieu des buissons des Monts du « Murdjadjo », et qui après constatation par un médecin spécialisé des services de la protection civile, est apparu plusieurs blessures sur différentes parties du corps, avant d’être transféré vers le service de la morgue de l’hôpital universitaire de l’USTO. Après avoir été soumis à une autopsie, les résultats du rapport du médecin légiste ont démontré que le décès de la victime est dû à un coup violent avec un objet contendant, alors que l’enquête a démontré que la victime se trouvait  en compagnie de 07 personnes avec lesquelles il était en désaccord au sujet d’une moto, et qui en cours de route se sont débarrassés de lui. En audience avant-hier, le principal suspect a déclaré qu’il n’a pas tué la victime, mais sa mort est intervenue suite à un accident de la circulation, suite auquel il a rendu l’âme.                      

Touffik
Mardi 5 Août 2014 - 17:24
Lu 256 fois
Oran
               Partager Partager

Oran






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+