REFLEXION

AIN TEMOUCHENT : Les souscripteurs de 70 LSP se rassemblent devant la wilaya

Une cinquantaine de souscripteurs des 70 logements sociaux participatifs dont l’affaire a fait l’objet d’une audience pénale du tribunal d’Ain-Temouchent en date du 05 décembre 2013, se sont rassemblés dans la matinée du 07 décembre 2013 à partir de 09 heures, devant le siège de la wilaya d’Ain-Temouchent, alors que la journée du Samedi est une journée de repos hebdomadaire.



Les protestataires ont déclaré à la presse qu’ils  ont été très lourdement lésés par les actes du promoteur chargé de la réalisation des 70 logements sociaux participatifs. Ils ont également déclaré qu’ils vivent le calvaire depuis l’année 2003, après avoir déposé leurs dossiers de souscription de logements sociaux participatifs auprès de ce promoteur accompagné du versement des sommes financières de l’apport personnel et suivies du payement des différentes tranches tendant à la construction de leurs logements sociaux participatifs, et que, selon certains, ils ont versé des sommes de 40 millions de centimes, 80 millions, 100 millions voire même 180.000 centimes, et jusqu’à présent , n’ont pas bénéficié de leurs logements sociaux participatifs. « Nous sommes là pour demander une audience auprès de Mme le wali pour qu’elle intervienne afin que les pouvoirs publics nous rétablissent dans nos droits par l’octroi des logements sociaux participatifs. « Nous sommes dans un pays, dans une République démocratique populaire, et les responsables étatiques aussi bien dans les institutions administratives  que  judiciaires doivent réagir pour que nous habitions avec nos familles tout simplement, c’est d’ores et déjà 10 ans que nous souffrons, et nous ne demandons que nos droits tout simplement », s’irritent plusieurs contestataires . Certains d’entre eux nous ont déclaré qu’ils revendiquent leurs droits dans un cadre démocratique et civilement élevé, sans nuire ni aux institutions étatiques ou une autorité, ou à l’ordre public, et que chaque responsable à tous les niveaux doit assumer ses responsabilités devant Dieu le tout puissant et en toute âme et conscience». « Il faut que les responsables locaux et centraux se mettent à notre place pour s’enquérir de ce que nous souffrons depuis une décennie », déclarent-ils. Des protestataires ont déclaré qu’ils reviendront pour se regrouper devant le siège de la wilaya  où ils devront constituer une délégation devant être reçue par les responsables de la wilaya à qui ils présenteront leurs doléances. Rappelons que cette  affaire a  fait l’objet d’une audience pénale du tribunal d’Ain-Temouchent, le jeudi 05 décembre 2013, à l’issue de laquelle il a prononcé une condamnation de 05 années d’emprisonnement ferme assorties d’une amende de 100.000 dinars avec dédommagement des victimes et mandat d’arrêt  à l’encontre des 04 personnes d’une entreprise de construction immobilière pour les chefs d’inculpation d’escroquerie et encaissement illégal de frais liés à la souscription de LSP avant la signature du contrat de vente sur plan devant un notaire. De même, une quinzaine de familles résidant dans des habitations précaires de la cité  Haffif Abdelkader avoisinant  celui Hay Moulay Mustapha à Ain-Temouchent  ont observé, dans la matinée de la même journée, un sit-in, devant le siège de la wilaya pour demander des logements rentrant dans le cadre de la résorption de l’habitat précaire.                             

B. Abdelgheffar
Dimanche 8 Décembre 2013 - 17:42
Lu 124 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+