REFLEXION

AIN TEMOUCHENT : Les agresseurs du policier arrêtés



Un fonctionnaire de Police alors qu’il était entrain d’exercice sa mission de la régulation de la circulation routière au niveau du carrefour jouxtant la station des taxis à Ain-Témouchent desservant la wilaya de Sidi-Bel-Abbès, s’est profondément surpris par une agression sauvage de jeunes dont un motocycliste qui roulait à bord d’une motocyclette de marque « Peugeot 103 ». Selon notre source, circulait follement et à très grande allure gênant la circulation et la quiétude des passants. Ce qui a contraint le policier d’interpeller le motocycliste qui serait en état d’ébriété. Tandis que ses compères acolytes auraient tabassé le fonctionnaire de l’Etat en fonction dont sa mission consistait à prévenir les accidents de la circulation et pour consolider la tranquillité publique .Nonobstant , les agressions physiquement commises en plein public à son encontre et au mépris des lois par des jeunes voyous irresponsables, le jeune policier courageux a réussi à maitriser le motocycliste jusqu’à l’arrivée du renfort sur les lieux, les agresseurs contrevenants de l’ordre public ont pris la fuite et qui font l’objet d’intenses recherches tandis que le policier victime de devoir d’intérêt général a été évacué aux services d’urgences de l’hôpital d’Ain-Témouchent où , après consultations, des soins lui ont été prodigués et un certificat médical lui a été octroyé par le médecin de garde. Les malfaiteurs ont été ensuite arrêtés par les policiers qui vont être soumis aux dispositions d’enquête judiciaire d’usage avant leur déférence par devant Mr le procureur de la république d’Ain-Temouchent territorialement compétent. Il y a lieu de rappeler que la consommation de l’alcool, des psychotropes et des stupéfiants sont souvent utilisés par des jeunes voyous pour préméditer leurs actes d’agression envers les citoyens ou envers les hommes de la loi censés créer les conditions dé sécurité, de salubrité et de tranquillité publique pour bénéficier parfois par le biais des plaidoiries tendant à en bénéficier des circonstances atténuantes auprès des juridictions notamment par l’agissement néfaste sous l’empire alcoolique ou sous l’effet de psychotropes (démence ou inconscience dans la commission de l’acte matériel de l’infraction) et nonobstant leur intention demeurait coupable en tenant compte des charges matérielles à leur encontre pour s’en disculper . Pour cela, les autorités sanitaires sont interpellées pour procéder à des contrôles inopinés au niveau des officines pharmaceutiques et des établissements hospitaliers afin que les psychotropes ne puissent être délivrés qu’à des gens malades méritants et bien sur ordonnance médicale du médecin traitant qui doivent suivre leurs malades en conformité au code de la santé publique.

A.Abdelghaffar
Dimanche 20 Juin 2010 - 10:49
Lu 395 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 07-12-2016.pdf
3.31 Mo - 06/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+