REFLEXION

AIN TEMOUCHENT : Le maire de Beni Saf rassure ses concitoyens

A l'issue de la dernière réunion sur la présentation du bilan des trois dernières années d'exercice à la tête de la Commune, le maire de Beni-Saf, en l’occurrence M. Berrezak Mohamed, a rassuré les représentants du mouvement associatif ainsi que la société civile présente, en fin de lecture du bilan, sur plusieurs points soulevés par les présents.



Ce dernier a commencé par la prochaine fermeture définitive du local de vente de boissons alcoolisées situé à l'entrée de Sagla suite à une suggestion de l'association main verte. Quant à la présence des associations durant l’établissement des listes des bénéficiaires de logement, le maire dira qu'il ne voit aucun problème dans cette demande et qu'elle pourra se concrétiser vu que la commission travaille dans une transparence totale et d'ajouter que la ville connait un véritable problème de saturation de terrains d'assiette pour toute construction. Le PDAU a défini qu’il ne reste pour la ville que 30 hectares de terrains et que l’URBAT envisage une extension vers Skouna pour implanter de nouveaux logements. A une autre question, le maire dira que le projet de la piscine olympique est toujours maintenu et que l'APC tient toujours à la promesse du directeur de la jeunesse et des sports pour la réalisation de trois aires de jeux gazonnées à travers trois quartiers de la ville, comme il a ajouté que dans le but d'une meilleure sécurisation des citoyens, il est prévu l'inauguration prochaine de trois Sûretés urbaines au centre-ville Benikhaled et à l'annexe de la Zhun tout en remerciant le chef de la Sûreté de daïra et de wilaya pour les efforts et les opérations qu'ils entreprennent chaque fin de semaine. Les handicaps de la commune, comme soulevé par le maire, sont le manque flagrant d'ouvriers qui est de 500 et sont actuellement 100 personnes seulement, ajouter à cela que la commune ne dispose que de deux électriciens. Il ajouta que le problème de ramassage des ordures se fait régulièrement et a été solutionné grâce aux huit camions existants, et que s’il y a des ordures, il y a la responsabilité et le civisme des citoyens qui doit prendre le dessus avant toute autre considération.

H. Bouna
Lundi 25 Janvier 2016 - 17:48
Lu 257 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 11-12-2016.pdf
3.63 Mo - 10/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+