REFLEXION

AIN-TEMOUCHENT : La ferme aquacole de Sbiaat réceptionnée officiellement



Implantée dans le littoral de la commune de «  Sbiaat » relevant de la commune de M’Said et de la daïra d’El-Amria, wilaya d’Ain-Témouchent, la ferme aquacole  « Sbiaat »  s’étend sur une superficie de 3,5 ha, a été réceptionnée officiellement, lors d’une cérémonie  ayant eu lieu , le 23 décembre 2010, présidée le directeur de la pêche et des ressources halieutiques  de la wilaya d’Ain-Témouchent, en présence de ses collaborateurs et les gens de la presse écrite et radiophonique d’Ain-Témouchent, au sein de l’administration de cette ferme. Selon M.Khaldi Brahim, gérant de  cette infrastructure d’élevage aquacole, qui a animé un point de presse en marge de la cérémonie de  réception, la structure de financement  s’est effectuée sous forme triangulaire, avec un crédit bancaire de l’agence agricole du développement rural « BADR »  de l’ordre de 316.647.442,00 DA, un apport personnel de 74.071.938,00 DA, et une subvention de 350.000.000,00 DA, ce qui totalise un montant de 740.719.380,00 DA, et d’après notre interlocuteur, il a été consommé une somme de 850.000.000 DA, c’est-à-dire  un montant de 109.280.620,00 DA de plus. Cette unité aquacole, une fois opérationnelle, offre 240 postes d’emploi générés  dont 60 directs et 180 indirects. Les travaux de la réalisation de ce projet aquacole ont été lancés en avril 2006. Selon toujours le gérant, la mise en exploitation officielle est liée plus ou moins à l’octroi d’un crédit de 121.000.000,00 DA par l’agence bancaire BADR, qui nous a fait savoir  que toute la procédure ce crédit est étudiée et  recevra ce montant dans les très  proches mois. Cette ferme est composée de  15 bâtiments répartis en 72 bassins d’élevage, d’une écloserie, d’une zone technique, d’une administration, d’un réfectoire , d’une base de vie, de maisons, de l’électricité, du gardiennage, d’une station de pompage, d’une bâche à eau , d’une station de décantation et d’un poste de transformation. Selon les responsables concernés du secteur, la réalisation de cette ferme répond aux normes  techniques internationales. La station de pompage pompe à partir de la mer une quantité de 2250 mètres cubes par heure. L’eau pompée traverse plusieurs stations de filtrage pour arriver aux bagues  de l’élevage aquacole, et l’eau qui a été utilisée passe par d’autres stations pour ne pas polluer l’eau de mer avoisinante, selon toujours le gérant et ses collaborateurs. En ce qui concerne,  la ferme produira 04 millions d’alevins, 1000 tonnes de maigre et sole par an, ainsi que les loups de mer et les dorades. L’élevage aquacole sera contrôlé par 02 médecins vétérinaires jour et nuit (24 h / 24 h).  Celle-ci devait couvrir le marché local et le surplus sera exporté vers l’Etranger. Cependant, le  chemin d’une distance de 2,2 km qui mène de la route du littoral vers la ferme aquacole est en état dégradé, provoque des difficultés pour les automobilistes et les piétons, et nécessite une réfection.                                           


B Abdelgheffar
Dimanche 26 Décembre 2010 - 11:05
Lu 731 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 04-12-2016.pdf
2.87 Mo - 04/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+