REFLEXION

AIN-TEMOUCHENT : La direction de l’éducation organise des journées d’évaluation

La salle de la conférence du nouveau lycée de Sidi-Ben-Adda a abrité des journées durant lesquelles il a été évalué les résultats scolaires du cycle secondaire du 1er trimestre de l’année scolaire 2010/2011, durant les journées des 12 et 13 janvier 2011, sous l’égide des services de la direction de l’éducation de la wilaya d’Aïn-Témouchent.



Au  cours de cette rencontre à caractère plus particulièrement statistique évaluative et pédagogique, les professeurs de l’enseignement secondaire des différents établissements scolaires, implantés à travers la wilaya,  ainsi que les inspecteurs du  cycle de l’enseignement secondaire ont suivi les directives émanant de leur ministère de tutelle. Les matières de  langue française et du  calcul dans le cycle primaire ont connu des résultats insatisfaisants, et d’ailleurs les langues étrangères notamment le français et l’anglais connaissent le même problème selon certains séminaristes. Et que les causes seront étudiées sur tous les plans pédagogiques, comportement de l’Enseignant, de l’élève et du parent d’élève sur le suivi de la scolarité durant toute l’année scolaire et ce, d’une manière continue. Car, parfois, disent nos interlocuteurs, qu’un nombre important des élèves notamment dans les cycles moyen et secondaire ne semble donner pas d’importance aux cours durant les  classes, ce qui se répercute négativement sur les résultats scolaires. Le journal s’est rapproché auprès de M. Benchlaghem  Yayia, directeur de l’éducation de la wilaya d’Aïn-Témouchent qui nous a fait savoir que les journées d’études consacrées aux Inspecteurs et directeurs des établissements de l’enseignement moyen et secondaire, ont eu lieu le 5 et 6 janvier 2011 pour étudier et évaluer les résultats du premier trimestre de l’année scolaire 20010/2011, concernant les élèves de la  cinquième année de l’enseignement primaire, de la quatrième de l’enseignement moyen et de la troisième année de l’enseignement secondaire , pour améliorer le taux des résultats scolaires, au profit des professeurs coordinateurs dans le but de rechercher une stratégie d’élever le taux des résultats des matières pédagogiques échouant les candidats aux examens scolaires  notamment à celui du baccalauréat de l’enseignement secondaire en particulier  la langue Française, la langue arabe et la philosophie, et les langues étrangères. Ce qui nécessite, selon le directeur du secteur de l’éducation de la wilaya, une stratégie qui doit être prise et exécutée sur le terrain pour solutionner  le problème de la régression des résultats notamment en matière de langue française  dont le taux est de l’ordre de 16,75% et  dont on peut  révéler les  causes  suivantes qui pourraient être à la formation de base, la négligence des élèves de cette matière, et la politique des réformes de l’enseignement, nous  amène a penser comment exposer le problème d’une manière scientifique. Les solutions doivent s’articuler autour , notamment, de la manière  de cerner les problèmes au niveau des établissements qui ont connu des résultats insuffisants, la multiplication des visites d’inspection à caractère pédagogique, le renforcement des cours sur le terrain, le traitement pédagogique, et l’ouverture des établissements de l’enseignement secondaire  aux élèves candidats du baccalauréat de  l’année scolaire 2011/2012..Les obligations envers notre ministère de tutelle, poursuit M. Benchlaghem  Yahia, est d’avoir des résultats au cours de la scolarité  variant entre 60 et 75% pour l’examen du baccalauréat, celui du brevet de l’enseignement moyen (BEM) de 75 à 80%, la 5ème année primaire à 90%. Cependant, les évaluations ont trois étapes : la première durant le début de l’année scolaire, et à chaque fin de trimestre. Les taux des résultats de réussite durant le premier trimestre est de 94, 06%, pour le primaire 76,04%, pour l’enseignement moyen 43,95% et pour le secondaire 51,46%. Les établissements de l’enseignement secondaire qui nécessitent une stratégie particulière sont au nombre de six lycées : Cherif Tlemçani à Béni-Saf, El-Bachir El-Ibrahimi, Maliha Hamidou, Aboudher El Gheffari de Hammam-Bou-Hadjar, El Akid  Lotfi d’El-Amria et celui d’Idris El Affifi

B. Abdelgheffar
Dimanche 16 Janvier 2011 - 10:46
Lu 1251 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+