REFLEXION

AIN TEMOUCHENT : L’EPSP de Beni Saf, un exemple à suivre

L’établissement public de santé de proximité (EPSP) de Beni Saf a organisé, hier, des portes ouvertes à l'intention des citoyens et estivants au niveau de ses structures implantées à la rue Kadri Kaddour et le plan 2 et celles des communes d’Oulhaça et l'Emir Abdelkader.



Les thèmes exposés aux visiteurs ont trait aux complications et les conduites à prendre afin de se prémunir des maladies d’été à l'exemple des intoxications alimentaires, l'hydratation, période de baignade et le dépistage de la tension et du diabète. Présent à l'EPSP de la rue Kadri Kaddour, un nombre important de citoyens, encadreurs et des colons des centres de vacances venant de Mascara et Ghardaia, ont visité les divers stands et écouté avec une grande attention les explications de l’équipe médicale composée de trois médecins en l’occurrence les docteurs : Smahi, Sahraoui, Boukli et le cadre paramédical, nouvelle appellation de l'ex-surveillant médical Sidi Yacoub Safi. Notre visite a permis de découvrir une ancienne mais en même temps nouvelle structure de santé publique laquelle même rénovée en 2012 dispose de tout le matériel en plastique encore nécessaire aux services pour une prise en charge totale et efficace des malades : Salles de consultation médicale, laboratoire d'analyses, cabinet dentaire ultra moderne et la disponibilité des médecins dentiste: Saidani et Amar Bensaber mais surtout une radio numérisée unique au niveau de tous les centres de santé publics et même privés. Interrogé, le docteur Sahraoui dira que la structure dans laquelle ils exercent reste un exemple à suivre concernant le domaine d'hygiène, d’accueil des malades, leur prise en charge et leur orientation. « Notre réputation doit être préservée dans la continuité », le docteur Boukli dira que « l’Etat a investi des sommes colossales dans le domaine de la santé, la clé de notre réussite reste le travail d’équipe et la disponibilité de notre directrice Benlarbi Noria à toute action d’intérêt général à l'exemple de la caravane médicale au profit des zones rurales de la région ». « Quant à Sidi Yacoub, pleine de bonne volonté dira que notre stabilité fait la fierté de nos supérieurs et la satisfaction à l'issue des diverses visites d'inspections de wilaya et même ministérielles, nos deux syndicats à savoir celui des praticiens et l'UGTA travaillent en concertation dans l’intérêt du malade. ».

H. Bouna
Mercredi 27 Juillet 2016 - 18:36
Lu 446 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+