REFLEXION

AIN TEMOUCHENT : L’ANDI agrée 95 projets d’investissement

Au cours du forum qu’organise la radio régionale d’Ain-Temouchent à chaque quinzaine de mois, M. Allim Tahar, directeur de l’Agence Nationale du Développement des Investissements (ANDI) de la wilaya d’Ain-Temouchent a indiqué qu’il a été enregistré au niveau de cette agence qui est opérationnelle depuis juin 2011, un nombre de 197 projets d’investissement pour un montant dépassant 625 milliards de dinars devant recruter 1203 personnes dès le début de la réalisation.



Cette action s’est traduite, selon l’interlocuteur, par le climat de confiance entre le citoyen et l’ANDI tout en soulignant l’importance du rôle que jouent les agences ANDI implantées à travers le territoire national dans le développement local. Il a déclaré que l’industrie se taille la part du lion dans ces projets. Intervenant dans cette émission radiophonique, M. Khaldoun Abderrahim, directeur de la petite et moyenne entreprise de la wilaya d’Ain-Temouchent a déclaré que le nombre de 3000 entreprises recensées durant l’année 2009 a abouti à un nombre de 4900 entreprises en 2013. Il a ajouté que sur un nombre de 261 projets qui ont reçu l’aval du comité d’assistance à la localisation et à la promotion des investissements et de la régularisation du foncier (CALPIREF), 47 projets seulement ont été lancés et leur taux d’avancement  varie d’un projet à un autre, alors que les autres investisseurs attribuent le retard au prix de la concession du prix du foncier industriel. Rappelons que le CALPIREF est un organe créé par le décret exécutif n° 07/120 du 23 avril 2007 et dont les missions essentielles se résument à la constitution d’une banque de données de l’offre foncière au niveau de la wilaya à informer, par tous moyens de communication, les investisseurs quant aux disponibilités foncières, à l’évaluation des conditions de fonctionnement du marché foncier local et au suivi des projets d’investissement entre autres. Le comité se compose de plusieurs cadres de l’administration locale, des présidents d’APC concernés par l’ordre du jour de la réunion, des délégués de chacune des chambres de commerce et de l’industrie, de l’artisanat et de l’agriculture  ainsi que d’un représentant d’une association locale dont l’activité est liée à la promotion de l’investissement. D’une manière générale, la wilaya d’Ain-Temouchent recèle de grandes potentialités agricoles, touristiques, industrielles,  culturelles avec tous les sites   de la production matériaux de construction tels que la cimenterie de Béni Saf, la briqueterie d’El-Malah, les sableries, les entreprises de granulats, les gisements de pierres de tailles de carrelage, de faïence ect. et peut s’imposer dans l’avant-garde des wilayas du Pays sur le plan du développement économique, industriel, agricole et touristique, et bien sûr avec les efforts de tous. 

B. Abdelgheffar
Vendredi 18 Octobre 2013 - 22:00
Lu 182 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 05-12-2016.pdf
3.51 Mo - 05/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+