REFLEXION

AIN TEMOUCHENT : Huit communes sans structures de jeunes

Au cours de la quatrième session ordinaire de l’APW d’Ain Témouchent, le rapport de la commission de la jeunesse, sport et loisirs de l’APW, a rapporté selon une copie en notre possession, que ses membres ont relevé un manque flagrant en équipements et moyens de distraction et d’activité dans la majorité des établissements de jeunes qui sont dépourvus des conditions d’accueil et de pratique et de domiciliation des différentes activités.



La commission a relevé des insuffisances matérielles dans les établissements de jeunes relevant de la compétence des collectivités locales à l’exemple des toitures détériorées, chauffage inexistant, lieux sanitaires vétustes, pannes électriques fréquentes et le manque d’encadrement. Ainsi, la wilaya d’Ain Témouchent dispose de 43 établissements de jeunes comprenant 20 maisons de jeunes, 4 auberges, 9 salles pluridisciplinaires, un camp de jeunes et 9 complexes sportifs de proximité, seulement 9 d’entre eux appartiennent à des communes. Cependant, il est à regretter que huit communes, à savoir Chabat, Sidi Benadda, Sidi Ouriache, Bouzedjar, Ouled Kihel, Tamazoura, Chentouf et Hassasna, ne disposent pas d’une infrastructure de jeunes., où les jeunes errent dans les rues. Les élus ont également constaté qu’un grand nombre de jeunes employés dans le cadre des dispositifs d’emploi n’est pas très exploité d’une manière rationnelle. En matière de recommandation, les élus ont appelé les pouvoirs publics à financer les établissements de jeunes pour une sérieuse et réelle prise en charge des jeunes et une meilleure gestion et la satisfaction de la demande des jeunes. Ils ont également suggéré que les collectivités locales transfèrent leurs établissements au profit du secteur de la jeunesse et des sports ainsi que la réalisation des structures de jeunes dans les localités éparses et leur équipement en fournitures éducatives et sportives. Du côté pédagogique, les élus ont recommandé la modernisation des méthodes et techniques de formation et d’animation sociale qui vont en parallèle avec l’évolution de la société. En conclusion, il reste à souligner que plusieurs terrains de sports de proximité ont été réalisés durant ces deux dernières années au niveau de certaines communes de la wilaya et ont donné de très bons résultats en matière de prise en charge des jeunes et des enfants.

H. Bouna
Lundi 30 Janvier 2017 - 18:54
Lu 171 fois
A LA UNE
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 26-09-2017.pdf
3.9 Mo - 25/09/2017





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+