REFLEXION

AIN-TEMOUCHENT : Disparition d’équipements au nouveau lycée de Sidi-Ben-Adda

Le directeur de l’éducation de la wilaya d’Ain Temouchent a suspendu le proviseur du nouveau lycée de Sidi-Ben-Adda après la disparition d’équipements du lycée. Le proviseur suspendu se dit ne pas être poursuivi pénalement dans l’affaire du vol commis au sein du lycée précité, et que l’affaire est actuellement entre les mains de la justice, et que l’application de l’article 174 de l’ordonnance 06/03 relatif au statut général de la fonction publique ne puisse s’exécuter qu’après la décision finale de la justice.



AIN-TEMOUCHENT : Disparition d’équipements   au nouveau lycée de Sidi-Ben-Adda
Il précise dans sa lettre adressée au ministère de tutelle que l’article 165 de la même ordonnance précitée prescrit  que la sanction du 4ème degré ne doit pas être prise unilatéralement mais après la convocation obligatoire  de la commission paritaire avec tous ses membres qui ont été convoqués en date du 18 juillet 2013, néanmoins cette séance a été annulée. Il  ajoute que « cet abus a été pris parce qu’il a insisté sur les documents d’entrée des équipements au magasin  dont ceux qui ont  disparus. Ces documents, selon le pétitionnaire, voire même, les récépissés  de prise en charge par le magasinier ne sont pas disponibles, tout en précisant que le lycée a été ouvert avant son installation en qualité de proviseur c’est-à-dire depuis plus de deux (02) années, et ajoute que la porte du magasin du lycée n’a connu aucune effraction alors que les quantités disparues dépassent  le poids de deux camions de grand tonnage, ainsi  que  plusieurs  de nos correspondances  destinées au directeur de l’éducation de la wilaya d’Ain-Temouchent par lesquelles il l’a sollicité  de dégager les équipements de la salle des sports exploitée par les services de ladite direction de l’éducation , depuis l’ouverture du lycée en  septembre 2008, et qui pénalise les élèves durant la saison hivernale. De même, mon insistance sur le logement de fonction du lycée occupé par un adjoint d’éducation qui est à la disposition du secrétariat du directeur de l’éducation, ainsi que l’éclaircissement sur les raisons de 15 candidats  à l’examen du baccalauréat de l’enseignement secondaire de l’année scolaire 2012-2013, séries  « Lettres et philosophie» déclarés absents  alors qu’ils ont marqué leur présence effective durant toutes les épreuves de l’examen. » Il clôture sa requête par une sollicitation de l’intervention de ce responsable central du Ministère de l’éducation nationale pour rétablir les droits des cadres du ministère de l’éducation nationale afin qu’ils accomplissent leurs fonctions dans les meilleurs conditions. Pour d’amples informations, le journal s’est rapproché auprès du secrétaire général de la direction de l’éducation de la wilaya d’Ain-Temouchent  qui a déclaré qu’ à la suite de  la disparation  de ces équipements évalués à 100 millions de centimes, les services de la direction de l’éducation ont avisé  les services du Ministère de la tutelle qui ont dirigé une commission d’enquête sur les lieux, et qui ont auditionné toutes les parties concernées  de loin ou de près de cette affaire. La commission ministérielle a adressé à la direction de l’éducation une correspondance portant N°957 du 15  juillet 2013 mentionnant les résultats de  l’enquête diligentée dans ce cadre, et à la suite de quoi, un arrêté de suspension d’une manière conservatoire de fonctions du proviseur du lycée de Sidi ben-Adda a été notifié  à l’intéressé, avec une plainte au niveau de la justice locale d’Ain-Temouchent qui instruit cette affaire.

B.Abdelgheffar
Mercredi 4 Septembre 2013 - 23:00
Lu 456 fois
RÉGION
               Partager Partager

A LA UNE | ACTUALITÉ | MOSTAGANEM | RÉGION | CULTURE | SPORTS | CHRONIQUE | DOSSIERS | ISLAMIYATE | Edito | RAMADANIATE | NON-DITS | DÉBAT DU JOUR | TRIBUNE LIBRE | PUB | Spécial 1er Novembre 54 | Aidons-les ! | MOSTA-HIER | بالعربي






Edition du 08-12-2016.pdf
2.77 Mo - 07/12/2016





Flux RSS


Retrouvez-nous sur Google+